Une comète découverte en 2022 semble prometteuse pour le début de l’année 2023. Baptisée C/2022 E3 (ZTF), elle traverse le système solaire et pourrait devenir visible à l’œil nu.

L’année 2023 pourrait commencer avec une comète visible à l’œil nu depuis la Terre. Rien n’est encore certain, car les comètes sont des objets imprévisibles. Mais, il est toutefois permis d’espérer que l’un de ces objets, en train de s’approcher de notre planète, devienne assez brillant pour que l’on puisse l’observer.

L’unité astronomique (au) est une unité de longueur pour exprimer les dimensions dans le système solaire et l’Univers. 1 au = 149 597 870 700 mètres. Cela correspond à la distance Terre-Soleil.

La comète est nommée C/2022 E3 (ZTF), comme le rapporte Space le 2 janvier 2023. Elle a été découverte en mars 2022 avec le Zwicky Transient Facility, un relevé astronomique mobilisant un télescope de l’observatoire Palomar (Californie). L’objet était alors dans l’orbite de Jupiter. C/2022 E3 (ZTF) traverse actuellement le système solaire et devrait se trouver au plus près de nous le 1er février 2023. La comète sera alors à 0,28390 unités astronomiques de la Terre, soit un peu plus de 42 millions de km.

Lors du dernier passage de la comète, nous étions à l’époque du Paléolithique

Avant cela, la comète va passer au plus près du Soleil sur sa trajectoire. On appelle cela le périhélie : le point de la trajectoire d’un objet auquel sa distance avec le Soleil est minimale — la Terre passe aussi au périhélie. Le périhélie de C/2022 E3 (ZTF) est prévu le 12 janvier, à environ 160 millions de km de l’étoile.

Il faut approximativement 50 000 ans à la comète pour tourner autour du Soleil. Ce qui signifie, relève Space, que la dernière fois que C/2022 E3 (ZTF) devait être aussi proche, nous étions à l’époque du Paléolithique supérieur sur Terre. C’est la période « caractérisée par l’expansion de l’Homme anatomiquement moderne à travers le monde », selon l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives).

Trajectoire de la comète dans le système solaire. // Source : Capture d'écran Nasa
Trajectoire de la comète dans le système solaire. // Source : Capture d’écran Nasa

Depuis sa découverte en mars 2022, « la comète à longue période s’est considérablement illuminée et balaie maintenant la constellation de l’hémisphère nord de la Couronne boréale dans le ciel avant l’aube », résume Astronomy Picture of the Day (APOD, un site hébergé par la Nasa). L’objet est encore trop peu lumineux pour être observé sans télescope. Toutefois, si C/2022 E3 (ZTF) continue d’être de plus en plus lumineuse, cela pourrait changer : il n’est pas impossible que l’on puisse prochainement la repérer avec des jumelles, voire à l’œil nu.

« La luminosité des comètes est notoirement imprévisible, mais d’ici là [ndlr : début 2023], C/2022 E3 (ZTF) pourrait devenir tout juste visible à l’œil nu dans un ciel nocturne sombre », selon APOD. L’astrophysicien français Eric Lagadec, de l’observatoire de la Côte d’Azur, confirme sur Twitter que si la comète devient visible sans instrument, il faudra probablement un lieu d’observation éloigné de la pollution lumineuse pour espérer la distinguer.

Si la comète devient visible, quand la verra-t-on dans l’hémisphère nord ?

Si la comète devient visible pour l’œil humain, quand faudra-t-il tenter son observation ? « Les observateurs de l’hémisphère nord trouveront la comète dans le ciel du matin, alors qu’elle se déplace rapidement vers le nord-ouest en janvier », indique la Nasa. Pour les spectateurs de l’hémisphère sud, il faudra attendre le début du mois de février.

Beaucoup ont sûrement en mémoire l’incroyable spectacle offert par la comète C/2020 F3 (NEOWISE) en 2020. Il ne faut néanmoins pas s’imaginer que C/2022 E3 (ZTF) sera aussi grandiose à observer, prévient la Nasa. « Mais, c’est toujours une excellente occasion de créer une connexion personnelle avec un visiteur glacé venant des confins du système solaire. »


Aidez-nous à construire l’avenir de Numerama en répondant à cette enquête !