Une bande dessinée partagée sur Twitter parvient à résumer avec pédagogie les dernières connaissances scientifiques sur la transmission du coronavirus SARS-CoV-2, et les gestes qu’il convient d’adopter. Une planche bien utile !

Bien que le projet de loi sanitaire, qui entrera en vigueur le 1er août 2022, abroge toute possibilité de rétablir le port du masque obligatoire, la pandémie liée au covid n’est pas terminée. Loin de là : le taux d’incidence à la fin juillet est de 750 pour 100 000 habitants. De fait, les bonnes pratiques pour se protéger et protéger les autres restent de rigueur, y compris durant les vacances estivales.

Mais même après 2 ans et demi de pandémie, les gestes barrières restent parfois mal compris, ou finissent par s’affaisser, par lassitude ou par mimétisme social. Les méthodes de transmission du coronavirus sont aujourd’hui pourtant bien connues : on sait que la contamination se fait par des particules aéroportées. Raison pour laquelle se laver les mains n’est pas tant un geste barrière, là où l’aération est déterminante.

La romancière et ancienne biologiste Isabelle Bauthian est engagée depuis un certain temps sur la prévention du covid — nous lui avions donné la parole à propos d’une tribune demandant le respect de mesures sanitaires pendant les festivals littéraires. Elle s’est dorénavant alliée à la dessinatrice Rebecca Morse pour livrer une petite bande dessinée, sous forme d’affiche, qui résume très bien les meilleurs gestes à retenir.

La BD : comment se transmet le covid ?

BD_isabelle_bauthian_rebecca_morse_covid
Quelques gestes simples, mais si essentiels. // Source : Isabelle Bauthian, Rebecca Morse

Isabelle Bauthian précise, sur son compte Twitter, avoir pris cette initiative face au phénomène du « démerdez-vous » touchant actuellement la gestion du covid, là où l’on devrait plutôt être à l’ère de la responsabilité. Elle invite également les associations et autres organisations d’événements à mobiliser cette BD au besoin (et prévoit pour bientôt des affiches plus spécifiques pour des événements sportifs et culturels). L’affiche est sous Creative Commons — elle peut être reprise librement, mais sans utilisation commerciale ni modification.

Les recommandations livrées dans la BD sont parfaitement à jour des dernières connaissances scientifiques — tout en représentant très bien l’utilité du masque chirurgical, la différence avec le FFP2, l’importance de l’aération. Elle a également le mérite de faire appel à la responsabilité collective en précisant que la santé publique est l’affaire de tous. En cela, l’affiche est plus réussie sur certains pans de la communication gouvernementale.