Si vous venez d’être testé positif au covid, il faut que vous restiez chez vous pour protéger les autres. Quelles sont les règles et les temporalités ? Ont-elles changé depuis les premières vagues de la maladie ? Voici tout ce qu’il faut savoir à la mi-2022.

Les vagues passent et se ressemblent. Depuis la mi-juin 2022, la France connaît une septième recrudescence des contaminations au Covid-19 ; on comptait en moyenne 85 000 cas par jour, le 4 juillet. Quelques jours plus tôt, la ministre de la Santé demandait (mais n’obligeait pas) les Français à remettre le masque dans les transports en commun.

Comme d’habitude, les gestes barrières sont recommandés, que vous soyez positif, cas contact ou non : il est toujours bienvenu, surtout en été, d’aérer constamment les pièces pour éviter que le virus ne reste dans l’air. Cependant, si vous avez été testé ou testée positive au coronavirus, il y a des règles d’isolement supplémentaires à suivre.

Comme le covid peut sembler lointain — alors qu’il n’en est rien — au vu de l’absence de prise de mesures du gouvernement, il est possible d’oublier que des recommandations sont toujours en vigueur en cas d’infection.

Voici les règles à suivre.

J’ai le covid : combien de jours d’isolement ?

Pour les personnes vaccinées ou les moins de 12 ans

Si vous êtes à jour de vos rappels de vaccin, vous devez rester isolé ou isolée pendant une semaine, soit sept jours à partir des premiers symptômes, ou bien la date de votre test positif.

Vous ne devez pas entrer en contact avec d’autres personnes. Il n’y a qu’une exception : vous pouvez sortir au bout de 5 jours si vous avez réalisé un test négatif et que vous n’avez pas eu de symptômes depuis au moins 48 heures.

Pour les personnes non vaccinées

Les personnes non vaccinées ou qui n’ont pas un schéma vaccinal complet doivent rester isolées 10 jours.

L’exception : elles peuvent tout de même sortir au bout de 7 jours si elles ont réalisé un test négatif et n’ont pas eu de symptômes depuis au moins 48 heures.

covid_malade_masque
Le covid long est difficile à vivre et les symptômes peuvent rester lourds. // Source : Pixabay

Je suis cas contact : faut-il s’isoler ?

Il n’y a plus de règle d’isolement en vigueur pour les cas contacts d’une personne qui aurait été testée positive au covid. Charge à vous, tout de même, de faire attention et de protéger les autres : si vous avez le moindre doute, mieux vaut annuler quelques rendez-vous plutôt que de risquer de contaminer d’autres personnes, qui pourraient ensuite infecter des personnes plus fragiles encore.

Si vous êtes cas contact, vous devez faire un test pour savoir si vous êtes, vous aussi, porteur ou porteuse de la maladie. Même s’il est négatif, continuez à maintenir les gestes barrières, comme le port du masque, particulièrement en intérieur, et surtout quand vous fréquentez des lieux qui accueillent du public.

Il y a peu de sens à réaliser un test juste après un cas contact ; il vaut mieux attendre entre deux et trois jours, ce qui prend en compte le délai d’incubation potentiel de la maladie.

C’est quoi, au fait, un cas contact ?

Vous êtes considéré ou considérée comme cas contact si vous avez « partagé un espace intérieur pendant au moins 15 minutes consécutives ou cumulées sur 24h avec la personne positive, ou étant resté en face-à-face avec elle durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement », ou si vous avez été en contact direct avec ladite personne à moins de deux mètres, quelle que soit la durée.

L’assurance maladie estime que vous n’êtes pas cas contact si vous, ou la personne positive, avez porté un masque de type chirurgical ou FFP2 pendant votre interaction.