La saison 2 d’Undone, la série d’animation avec Rosa Salazar, est disponible depuis le 29 avril 2022. Un bijou poétique à ne pas manquer.

Si vous pouviez changer votre passé, à quel moment précis retourneriez-vous pour modifier le cours des choses ? Pour Alma, l’héroïne d’Undone, ce serait la mort de son père. Après avoir vécu elle-même un grave accident de voiture dont elle réchappe in extremis, la jeune femme de 28 ans se découvre un nouveau rapport au temps.

On peut difficilement qualifier cela comme un don. Alma n’a pas le pouvoir de remonter le temps sur commande. Il s’agit plutôt d’un phénomène qu’elle peut plus ou moins contrôler, dans certaines circonstances, et en fonction de son état émotionnel, et qui la transporte à des moments-clés de son passé — des souvenirs, ou des séquences qu’elle peut influencer.

Après une diffusion de la saison 1 en 2019, la deuxième saison de la série d’animation Undone est maintenant disponible sur Prime Vidéo depuis le 29 avril 2022. Créée par l’équipe de BoJack Horseman, cette pépite propose une exploration métaphysique du sens la vie, portée par Rosa Salazar.

Qui suis-je, où vais-je

Les voyages temporels sont parfois écrits comme de grandes aventures — il est vrai que jouer avec le temps offre des arches narratives trépidantes. Mais le choix d’Undone est différent : il s’agit du temps à l’échelle d’un individu, Alma, et de sa famille. L’univers n’est pas en jeu, mais seulement, pour elle, les questions les plus fondamentales sur le sens de la vie.

En questionnant ses choix du passé, Alma vit avant tout une quête identitaire : qui suis-je, où vais-je ? Undone raconte merveilleusement bien cette métaphysique du quotidien. Aussi parce qu’Alma campe un personnage têtu et rebelle, qui ne lâche pas facilement prise — le contraste est d’autant plus intéressant.

undone_saison2_alma
Alma dans Undone. // Source : Prime Video

Poésie en rotoscopie

Undone mobilise la rotoscopie, une technique d’animation qui consiste à transformer des prises de vue réelles en images animées. Ne pas miser directement sur des images animées relève probablement d’une envie créative, mais cela donne étrangement une dimension narrative supplémentaire : la marge entre rêve et réalité est floutée par l’étrangeté de l’esthétique en rotoscopie.

Cette esthétique peu commune peut se transformer en obstacle à l’entrée dans le récit, car Undone n’est pas visuellement magnifique — et d’aucun pourront trouver que cette esthétique est « bizarre ». Les images en rotoscopie donnent toutefois de la poésie au récit, et lui confère une lecture supplémentaire.

La saison 2 d’Undone fait place à la famille

La fin de la saison 1 pouvait parfaitement clore la série. Une saison 2 est donc surprenante — et presque inquiétante tant certaines œuvres mériteraient parfois d’être laissées closes. Mais l’équipe d’Undone avait une véritable suite à raconter. Ce n’est d’ailleurs pas tant une suite, qu’un tout nouveau chapitre, qui pose encore d’autres questions.

undone_video
La saison 2 d’Undone mise sur la famille. // Source : Prime Video

Cette fois-ci, Alma est certes toujours le personnage central, et elle continue à explorer son rapport au temps et à la vie, mais le sens du collectif est davantage intégré. Alma n’est plus l’héroïne de sa propre histoire, elle doit apprendre à accompagner les autres, ce qui prolonge son voyage. Elle va devoir retracer, par l’intermédiaire de sa sœur, les secrets longtemps enfouis par sa mère. L’introspection laisse place à une forme de thérapie familiale — sans psychologie, toutefois, car toujours avec poésie.

Alors : quel est le sens de la vie ? Réponses (ou questions) dans Undone, dans les saisons 1 et 2 disponibles sur Prime Video.