En réaction à l’invasion de l’Ukraine, les studios hollywoodiens mettent en pause toutes les sorties ciné initialement prévues en Russie.

Contre la décision de la Russie de déclencher une guerre avec l’Ukraine, l’Union européenne et ses partenaires ont lancé une pluie de sanctions économiques — en débranchant par exemple plusieurs banques russes du système SWIFT — en plus d’apporter un soutien matériel à l’Ukraine.

Mais d’autres organismes publics et entreprises privées ont également pris des mesures à l’encontre de la Russie. Cela s’étend aux domaines sportif, spatial, et, dorénavant, culturel. Plusieurs studios d’Hollywood ont annoncé, entre février et début mars 2022, qu’ils repoussaient indéfiniment les sorties de leurs films dans les salles russes.

Morbius, The Batman… et tous les films Disney

La firme de Disney a annoncé, dans un communiqué relayé par Deadline le 28 février 2022, ne pas seulement repousser les films, mais les suspendre au moins temporairement en Russie. Cela concerne tous les studios liés à Disney : « Compte tenu de l’invasion non provoquée de l’Ukraine et de la crise humanitaire tragique, nous suspendons la sortie des films en salle en Russie, y compris le prochain film Turning Red [Alerte Rouge] de Pixar. »

alerte_rouge_pixar
Alerte Rouge est le film Pixar très attendu en 2022. // Source : Pixar/Disney

Peu de temps après cette première annonce par Disney, Warner Bros. a suivi en annonçant que l’un des films les plus attendus de l’année, The Batman, ne sortirait pas en Russie. « À la lumière de la crise humanitaire en Ukraine, WarnerMedia met en pause la sortie de son long métrage, The Batman en Russie. Nous continuerons à suivre l’évolution de la situation. Nous espérons une résolution rapide et pacifique de cette tragédie. »

« Nous allons mettre en pause nos sorties en salles prévues en Russie »

Sony

Puis ce fut au tour de Sony Pictures de suivre le mouvement en annulant également la sortie de son blockbuster Marvel de l’année, Morbius avec Jared Leto, ainsi que tous les autres longs métrages de la firme. « Compte tenu de l’action militaire en cours en Ukraine, de l’incertitude qui en résulte et de la crise humanitaire qui se déroule dans cette région, nous allons mettre en pause nos sorties en salles prévues en Russie, y compris la sortie prochaine de Morbius. Nos pensées et nos prières vont à tous ceux qui ont été impactés et nous espérons que cette crise sera résolue rapidement. »

Du côté de la SVOD, Netflix riposte de façon similaire en refusant d’appliquer une loi russe qui l’oblige à diffuser des chaînes nationales russes à son catalogue. « Compte tenu de la situation actuelle, nous n’avons pas l’intention d’ajouter ces chaînes à notre service », a déclaré un porte-parole.