Il est très difficile de se connecter rapidement à Lost Ark depuis la sortie du MMORPG en Europe. Les serveurs sont saturés. Amazon Games Studios annonce un plan pour en finir avec le temps d’attente.

Les débuts de Lost Ark en Europe sont difficiles. Après un lancement qui n’a pas pu être effectué à l’horaire prévu, le jeu vidéo coréen a traversé un premier week-end difficile. Aux heures de pointe, par exemple samedi et dimanche soir, on a assisté à la formation d’interminables files d’attente, qui ne se résorbaient vraiment qu’au-delà de minuit.

Pour des milliers de joueurs et de joueuses, il fallait parfois attendre des heures avant de pouvoir se connecter — littéralement. Sur le serveur Trixion, qui est l’un des plus fréquentés par la communauté francophone, il y avait plus de 12 000 personnes en attente vers 19 heures. Une personne se connectant à ce moment-là pouvait espérer jouer vers 22 heures 30.

Une nouvelle région et de nouveaux serveurs pour Lost Ark

Dans ces circonstances, Amazon Games Studios, qui s’occupe de distribuer le jeu en Occident, vient d’annoncer un plan de bataille le 13 février : le lancement d’une nouvelle « région » en Europe pour accueillir les joueurs et les joueuses. Cette région devrait inclure de nouveaux serveurs pour absorber toutes celles et ceux qui espèrent arpenter le monde d’Arkésia.

« Nous travaillons aussi vite que possible pour mettre en place une toute nouvelle région de serveurs en Europe », lit-on dans l’annonce sur le site officiel. Cette région n’offrira pas de possibilité de jeu interrégional, c’est-à-dire avec la région qui existe déjà. « Cela signifie également que les fonctionnalités régionales […] ne seront pas accessibles dans la nouvelle région européenne. »

Actuellement, Lost Ark en Occident est divisé en quatre régions : Amérique du Nord (zone ouest), Amérique du Nord (zone est), Amérique du Sud et Europe (appelée zone centrale). Pour la région européenne, il y a actuellement 19 serveurs de jeu, qui sont toujours indiqués comme étant saturés. Au lancement, il n’y en avait que 9, qu’il a fallu renforcer avec 10 de plus.

serveurs Lost Ark
Tous les serveurs européens sont saturés. // Source : Lost Ark

L’éditeur estime que « la nouvelle région sera idéale pour les joueurs qui n’ont pas encore créé leur personnage ou qui ne se sont pas engagés à rester sur leur serveur actuel ». Mais il prévient que d’ici la mise en place de cette nouvelle région — une question de jours, vraisemblablement –, il y aura sans doute encore des temps d’attente prolongés avant de pouvoir se connecter.

Reste toutefois un regret : Amazon Games Studios ne semble pas en mesure ni de permettre un transfert gratuit de personnages d’un serveur à l’autre, ce qui aurait pour avantage de permettre à des serveurs surpeuplés de se délester sur d’autres. Il ne semble pas non plus prévu de lancer des serveurs par langue — ce qui éviterait la foire d’empoigne sur les canaux de discussion publics.