Une pétition a été lancée contre Battlefield 2042 pour que les nombreux joueurs déçus puissent être remboursés. Elle est massivement suivie depuis quelques heures.

Ils étaient environ 5 000 le lundi 7 février, quand Windows Central a repéré la pétition. Ils sont passés à 29 000 le lendemain, quand VideoGamesChronicle a relayé à son tour. Ils dépassent désormais les 55 000 au moment où nous écrivons ces lignes. Qui sont-ils ? Des joueurs et joueurs mécontents de Battlefield 2042 qui ont envie de se faire rembourser en raison de leur déception immense, après l’avoir déserté en masse.

Le volume ne cesse de grimper, heure après heure. La menace d’un recours collectif pèse sur Electronic Arts, qui a assumé l’échec du jeu de tir orienté multijoueur dans son dernier bilan financier mais doit maintenant prendre ses responsabilités. « Signer cette pétition vous permettra de faire un pas vers un remboursement de Battlefield 2042. Admettons qu’elle atteigne ou dépasse les 50 000 signatures. Dans ce cas, l’un des meilleurs cabinets d’avocats spécialisés dans les recours collectifs s’occupera du dossier contre Electronic Arts », peut-on lire dans la description de cette initiative lancée il y a quatre semaines. Après une longue période d’anonymat, la pétition est en train de décoller.

Battlefield 2042
Battlefield 2042 // Source : Electronic Arts

Vers un remboursement massif de Battlefield 2042 ?

Les plaintes sont légitimes concernant Battlefield 2042. Les fans se sentent floués par Electronic Arts, évoquant carrément de la publicité mensongère pour un jeu ambitieux vendu au tarif maximum. « Selon plusieurs retours, Electronic Arts et DICE n’ont pas tenu leurs promesses au lancement, et Battlefield 2042 a été lancé dans un état injouable », indique le créateur de la pétition. Les commentaires vont logiquement dans ce sens et témoignent d’une vraie désillusion au sein d’une communauté de fans, sachant que Battlefield est une marque forte qui existe depuis plusieurs années.

Avec plus de 50 000 signataires, un recours collectif est plus qu’envisageable, transformant alors un lancement raté en problème juridique très largement documenté. On se souvient que Nintendo avait subi le même sort pour le Joy-Con drift en juillet 2019. À l’époque, « plus de 5 500 personnes » avaient suffi pour qu’un cabinet s’en prenne au constructeur nippon. Avec dix fois plus de personnes contre lui, Electronic Arts a toutes les raisons de craindre le pire. L’éditeur ferait peut-être mieux d’imiter CD Projekt Red, qui avait autorisé des remboursements exceptionnels pour Cyberpunk 2077.

Cette pétition est aussi un rappel quant aux procédures de remboursement, complexes selon les plateformes :

  • Sur Steam et l’Epic Games Store, vous avez 14 jours pour vous faire rembourser, à condition de ne pas avoir dépassé deux heures de jeu (à noter que Steam fait une petite exception concernant Battlefield 2042) ;
  • Sur PlayStation, vous avez 14 jours pour vous faire rembourser, à condition de ne pas avoir lancé le jeu (sauf s’il est jugé défectueux) ;
  • Sur Xbox, vous avez 14 jours pour vous faire rembourser, à condition de ne pas avoir accumulé un temps de jeu significatif.

Sur Origin, le canal de distribution d’Electronic Arts, on peut demander un remboursement :

  • « Moins de 24 heures après avoir lancé le jeu pour la première fois » ;
  • « Dans les 14 jours suivant votre achat à condition de ne pas avoir lancé le jeu » ;
  • « Dans les 14 jours suivant la sortie du jeu si vous l’avez précommandé (et ne l’avez pas encore lancé) ».

Bref, les déçus veulent un remboursement automatique et simplifié de Battlefield 2042, afin de passer à autre chose.