Electronic Arts n’a pas cherché à masquer l’échec que représente Battlefield 2042. Et il faudra attendre cet été pour la grosse mise à jour.

C’est peu dire que Battlefield 2042 est un échec cuisant. Lancé en novembre dernier, le jeu de tir orienté multijoueur était particulièrement attendu. Aujourd’hui, il s’enfonce de plus en plus dans les mauvaises nouvelles, ce qui n’invite pas vraiment à l’optimisme pour l’avenir du blockbuster édité par Electronic Arts. Dans son dernier bilan financier, l’entreprise n’a pas voulu cacher cette piètre performance, peut-on lire dans les colonnes de The Verge le 1er février.

« Le lancement de Battlefield 2042 n’a pas répondu aux attentes », indique Andrew Wilson, CEO d’Electronic Arts. Il parle bien évidemment des attentes de la multinationale en termes de ventes, de retombées presse et de retour de la part des joueurs. Aujourd’hui, ces derniers ne se ruent plus sur les serveurs d’après les chiffres de SteamCharts, une preuve que la désertion est totale. Et il faudra attendre cet été pour découvrir la future saison de Battlefield 2042, annonce Electronic Art dans un tweet publié le même jour.

Battlefield 2042
Battlefield 2042 // Source : Electronic Arts

Battlefield 2042, trop ambitieux au regard des conditions actuelles ?

Andrew Wilson cherche quelques excuses pour expliquer le déclin d’une saga habituée au sommet. Selon lui, deux facteurs sont à souligner : les ambitions trop élevées et le développement à distance (contrainte née à cause de la pandémie de coronavirus). Ils sont bien évidemment liés, et peut-être Electronic Arts aurait-il dû s’adapter aux conditions actuelles pour mieux appréhender les difficultés.

« Battlefield 2042 a toujours été un jeu ambitieux, et nos équipes ont poussé pour innover sur plusieurs points, comme une échelle plus massive, des matches à 128 joueurs, des nouveaux modes, un gameplay plus dynamique… Développer ce jeu avec nos équipes à la maison pendant quasiment deux ans a été un vrai défi », indique l’intéressé. Electronic Arts a également été berné par les premières heures de jeu : « Nous avons lancé le jeu avec une bonne stabilité puis, à mesure que de plus en plus de joueurs s’y sont essayés, il était clair que nous avons mal anticipé les problèmes de performance. » À ces pépins techniques s’ajoutent « des choix de design » controversés. 

Faut-il craindre un destin à la Anthem pour Battlefield 2042 ? Lui aussi édité par Electronic Arts, Anthem a connu un départ chaotique et ne s’en est jamais relevé (la refonte a fini par être abandonnée). Contrairement à lui, Battlefield 2042 appartient à une marque forte, ce qui suppose que les développeurs prendront davantage le temps — et auront les ressources nécessaires — pour améliorer la situation. D’après Andrew Wilson, Electronic Arts entend réaliser le potentiel du jeu. Rendez-vous cet été pour le prochain point.