Le teaser de The Rings of Power semblait en images de synthèse. On se trompait.

Le tout premier teaser de la série d’Amazon dans l’univers du Seigneur des anneaux, dévoilé le 19 janvier 2022, a servi à mettre en scène la présentation de son titre : Les Anneaux de Pouvoir (The Rings of Power, en anglais). Hélas pour les fans, aucune image à proprement parler de la série n’a été diffusée. Il faut encore patienter avant de revoir la Terre du Milieu.

The Rings of Power
La présentation finale du titre. // Source : Amazon Prime Video

Toute la séquence qui est montrée à l’écran sert à établir un parallèle entre ce que raconte la voix off — peut-être une jeune Galadriel, comme dans La Communauté de l’Anneau — et ce qu’on voit à l’image. Il s’agit de raconter une époque légendaire, qui évoque la naissance des anneaux de pouvoir — l’Anneau Unique, source de tant de malheur, mais aussi d’autres bijoux semblables.

De prime abord, il a semblé que cette vidéo teaser de la série n’était qu’une banale séquence en images de synthèse. Pour un effet sur le public, d’ailleurs, contrasté : si des internautes ont apprécié le visuel, d’autres ont trouvé que cela semblait factice et un peu trop clinquant, avec des couleurs trop saturées et des effets de lumière et de paillette excessifs.

Le teaser de The Rings of Power est sans CGI

On faisait fausse route. IGN a pu accéder aux coulisses de la conception de la vidéo et il s’avère que ce que l’on voit à l’image découle d’un vrai procédé de fabrication artisanale, exactement comme on pourrait le voir dans un atelier ou une fonderie, avec du métal en fusion, du bois ouvragé dans lequel les lettres de la série ont été creusées, formant ainsi un sillon dans lequel s’écoule le liquide.

« De multiples coulées de métal en fusion ont été filmées avec la caméra Phantom Flex 4K jusqu’à ce que les créateurs obtiennent l’effet exact qu’ils recherchaient », fait savoir IGN le 19 janvier.

On voit d’ailleurs passer une caméra à quelques reprises, très près de l’ouvrage, pour capter au plus près les étincelles, les flammes se dégageant du métal en fusion et les nervures du bois. La création de la vidéo a aussi mobilisé du bois rouge, de l’argon, de l’hydrogène liquide ou encore de la poussière de cierge magique.

On le devine sans peine : il s’agissait de faire écho à la création des anneaux magiques, en reproduisant des procédés aussi artisanaux que possible.