Il faudra passer « derrière le miroir » pour comprendre le futur film Matrix dans lequel jouent, de nouveau, Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss. Dans une interview pour un média américain, Lana Wachowski s’est confiée.

« L’art est un miroir », confie Lana Wachowski dans une interview au magazine américain Entertainment Weekly. La réalisatrice est aux manettes du prochain et quatrième film Matrix, appelé Resurrections. Prévue pour le 22 décembre 2021 au cinéma, cette suite (qui n’est pas vraiment une suite) n’a encore rien révélé de ses secrets. Même la bande-annonce apporte plus de questions que de réponses.

« La plupart des gens préfèrent regarder la surface, mais il y a des gens comme moi qui aiment ce qui se trouve derrière le miroir. J’ai fait ce film pour eux  », ajoute Lana Wachowski. Dans cet entretien, elle se confie moins sur le scénario que sur son approche narrative dans son ensemble.

De quoi parlera Matrix 4 ?

Si vous vous demandez de quoi parlera Matrix 4, il semble dorénavant clair que cette réponse ne vous sera pas servie sur un plateau d’argent : il faudra chercher entre les lignes du film. Ce n’est pas si nouveau pour la saga. La première trilogie abordait, à grand renfort d’allégories technologiques, des sujets sociaux et philosophiques allant du genre au libre arbitre. La candeur du personnage principal se confrontant à la complexité d’un monde abyssal constituait une quête initiatique vertigineuse sur les fondements mêmes de notre réalité humaine. Et surtout : sur le changement, la métamorphose constante.

Matrix 4 Resurrections : il faudra « traverser le miroir » pour comprendre le film

Neo (Keanu Reeves) et Bugs (Jessica Henwick) s'apprêtant à entrer dans le « trou du lapin » comme dans Alice.

Source : Entertainment Weekly / Warner

Matrix 4 sera dans cette même dynamique si l’on en croit Yahya Abdul-Mateen II, l’interprète du nouveau Morpheus : « De toutes les fictions SF auxquelles j’ai participé, Matrix est celle qui est la plus ancrée dans la réalité, ironiquement. Il y a tous les grands concepts qui entourent Matrix dans le scénario, mais il y a vraiment beaucoup de cœur et d’humanité dans ce récit. »

De fait, ce n’est peut-être donc pas tant les sujets qui évoluent que l’approche de la réalisatrice : la modernité de 1999 n’est pas la même que celle de 2021, notre rapport à Internet non plus. Lana Wachowski explique que le récit du film « a explosé de manière complètement formée » dans son esprit, comme une mise à jour peut-être.

Elle explique à Entertainment Weekly que « la technologie nous a paradoxalement rapprochés tout en nous isolant ou en nous séparant les uns des autres ». Ce pouvoir de la technologie de « piéger ou de limiter notre réalité subjective était une partie importante du nouveau récit, pour Matrix Resurrections ».

C’est peut-être pour cela que Matrix 4 semble être, en partie, une redite du premier film. Mais une redite beaucoup plus dangereuse : là où Neo était au début piégé dans une fausse réalité, il est maintenant piégé dans une réalité aux lignes encore plus brouillées. Neo semble avoir oublié son passé, mais les souvenirs de celui-ci le hantent. Matrix 4 pourrait bien reprendre les mêmes codes de la saga, en poussant cependant les curseurs plus loin dans le principe du piège subjectif.