Limitée par sa puissance, la Nintendo Switch peut faire appel au cloud gaming pour gonfler son catalogue de jeux. En France, on peut désormais profiter de l'excellent Control grâce à cette technologie.

Nintendo a trouvé le moyen de faire jouer les propriétaires de la Switch à Control, excellente expérience disponible sur PS4, Xbox One et PC (des versions Xbox Series X, Xbox Series S et PS5 sont prévues). À l’occasion d’un Nintendo Direct mini diffusé le 28 octobre, la multinationale a annoncé Control Ultimate Edition – Cloud Version. Le portage est déjà disponible sur la console.

Comme son nom l’indique, Control Ultimate Edition – Cloud Version s’appuie sur la technologie de streaming pour pallier les limites techniques de la Switch. Cela permet de soulager la console et de faire tourner des jeux qui ne pourraient pas être accessibles dans des conditions normales. Par le passé, Nintendo a déjà fait appel au cloud gaming pour proposer Phantasy Star Online 2, Assassin’s Creed Odyssey et Resident Evil 7 : Biohazard aux propriétaires japonais d’une Switch.

Deux essais de 10 minutes : pourquoi ?

Nintendo a fait les choses bien concernant Control Ultimate Edition – Cloud Version. Le jeu prend d’abord la forme d’une application gratuite à télécharger depuis l’eShop. Elle offre la possibilité de tester la solidité de sa connexion internet, grâce à deux essais de dix minutes. Pourquoi deux ? Parce qu’on peut choisir de prioriser la qualité graphique (définition) ou la performance (fluidité). On vous conseillera d’essayer les deux, au cas où votre bande passante serait plus à son aise avec l’une ou l’autre des options.

Si votre environnement réseau s’avère limité, vous ne pourrez malheureusement pas jouer à Control sur Switch. « Veuillez noter qu’un test concluant ne suffit pas à garantir la stabilité permanente de votre connexion, car la qualité de cette dernière dépend de votre fournisseur d’accès », rappelle quand même Nintendo, par précaution.

Pour accéder à l’intégralité du contenu proposé par Control Ultimate Edition – Cloud Version, qui réunit l’aventure principale et les deux extensions, il est nécessaire d’acquérir un pass facturé 39,99 euros (soit le prix réclamé pour une version physique ou numérique sur les autres plateformes). On notera que, pendant la démo, un raccourci affiché à l’écran donne directement accès à la page eShop du fameux pass.

Control Ultimate Edition – Cloud Version // Source : Nintendo/505 Games

Control en cloud sur Switch, est-ce que ça tourne ?

Le cloud gaming est susceptible de devenir une aubaine pour Nintendo, qui peut alors proposer des jeux trop ambitieux pour la Switch aux utilisateurs disposant d’une bande passante suffisante. Mais encore faut-il que les serveurs sur lesquels on se connecte soient suffisamment performants. On avait quelques doutes avant de lancer Control Ultimate Edition – Cloud Version mais ils ont vite été dissipés. Nous avons pu éprouver la technologie avec deux connexions internet : une fibre coaxiale SFR (77 Mbps) et une ADSL Free (12 Mbps environ). Dans les deux cas, nous avons été satisfaits des performances offertes par Control Ultimate Edition – Cloud Version.

Toutefois, on recommandera de privilégier les performances, surtout si votre bande passante n’est pas élevée. Durant nos expérimentations, c’est avec le mode qualité et l’ADSL Free que nous avons observé le plus de chutes de framerate (qui se traduisent par des petits ralentissements). À l’inverse, l’expérience la plus confortable fut en mode performance avec la fibre coaxiale SFR. Quand on se souvient des pépins techniques que nous avions rencontrés sur la version PS4 Pro, on peut estimer qu’il s’agit d’une véritable prouesse.

Le point sur notre expérience :

Mode performance  Mode qualité
ADSL à 12 Mbps Bonne Passable
Fibre à 77 Mbps Très bonne Bonne

En conclusion, le cloud gaming semble être une voie possible pour la Nintendo Switch, en attendant une éventuelle déclinaison plus puissante de la console. Pour preuve, Control Ultimate Edition – Cloud Version sera accompagné d’Hitman 3 en début d’année prochaine.

Crédit photo de la une : Nintendo/505 Games

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo