Mediapro, qui a récupéré les droits de diffusion du championnat de foot français, et Netflix se sont rapprochés autour d’une formule commune.

À moins d’un mois de la reprise du championnat de France de football, Mediapro, qui a récupéré les droits de diffusion, affûte ses armes. Très silencieux pendant des semaines, le groupe a successivement annoncé un partenariat avec TF1 pour utiliser la marque Téléfoot et un double rapprochement avec Altice (SFR) pour un accord de distribution et la co-diffusion des compétitions européennes. Selon un article de l’Équipe publié le 29 juillet, Mediapro va également se lier à Netflix.

Le mariage entre Téléfoot et Netflix devrait prendre la forme d’un d’abonnement commun, géré par Mediapro via son site internet ou son application. On parle d’une formule à 30 euros par mois avec engagement d’un an. Elle donnerait accès aux chaînes de football et, donc, à la plateforme Netflix. Comme l’abonnement à Téléfoot est annoncé à 25,90 euros par mois, Netflix reviendrait à environ 4 euros — soit deux fois moins que l’offre Essentiel (un seul écran, pas de HD).

Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu, commentateurs sur TF1 // Source : Twitter TF1

Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu, commentateurs sur TF1

Source : Twitter TF1

L’arme anti-Canal+ ?

Le duo Téléfoot-Netflix devrait permettre aux deux acteurs du marché de gagner des abonnés. Mediapro en vise 3,5 millions à moyen terme tandis que Netflix en compte déjà au moins 6,7 millions en France, selon les chiffres fournis par Reed Hastings en janvier dernier. En s’associant à une chaîne de foot, Netflix répond à Amazon. Récemment, deux matches amicaux de l’Olympique de Marseille ont été proposés sur Twitch. Le premier a réuni 300 000 supporters selon un communiqué datant du 22 juillet.

Cette indiscrétion est partagée alors qu’aucun accord ne semble avoir été trouvé entre le groupe Canal et Mediapro, qui se partageront les matches de Ligue 1 la saison prochaine. En se liant à Netflix, Téléfoot va afficher un programme similaire à Canal+ — du sport, des séries et des films –, à un tarif plus ou moins équivalent (24,90 pour le pack+ de Canal+ comprenant Canal+ Sport et Disney+).

Mediapro souhaiterait toutefois trouver un terrain d’entente avec Canal, comme le souffle Jaume Roures, patron du groupe catalan, « Avec Canal+, nous sommes prêts à nous réunir aujourd’hui, demain, après-demain… Nous, on est ouverts ! S’il y a accord, on ne va pas additionner nos prix, on trouvera une formule intéressante pour les abonnés. » On rappelle d’ailleurs que Canal+ propose déjà Netflix dans son pack Ciné Séries+.

À première vue, il faudra encore surveiller Mediapro dans les jours à venir : des accords avec les autres opérateurs internet (Bouygues Télécom, Orange, Free) sont à prévoir, entre autres rapprochements plus atypiques (comme c’est le cas avec Netflix).

Source : Montage Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !