Netflix a 6,7 millions d'abonnés en France en janvier 2020, a affirmé son CEO, Reed Hastings, dans une interview à l'Express.

C’est la première fois que le patron de Netflix donne un chiffre aussi précis concernant les abonnés français à sa plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD). Dans une interview accordée à l’Express (version papier en vente depuis le 16 janvier 2020), Reed Hastings a confirmé qu’il y a désormais « 6,7 millions d’abonnés dans l’Hexagone ».

En septembre dernier, il avait déjà sous-entendu, au cours d’un rendez-vous informel avec certains médias — auquel Numerama n’a pas assisté —  que la France comptait aux alentours de 6 millions d’abonnés payants, comme relaté par une journaliste du Figaro.

Reed Hastings. Flickr/CC/re:publica

Il convient de noter que ces 6,7 millions d’abonnés (soit 10 % du nombre d’habitants en France) correspondent au nombre de comptes payants, mais il est bien au-dessous du nombre réel d’utilisateurs de la plateforme en France. D’une, chaque compte peut contenir jusqu’à 5 profils. De deux, le partage des mots de passe, bien que découragé par la firme, est monnaie courante : il peut donc arriver que trois personnes aient le mot de passe et identifiant d’un compte « Standard » (11,99€/mois) alors qu’il n’est officiellement conçu que pour deux écrans simultanés.

Selon un rapport de Médiamétrie publié fin octobre, près de 13,8 millions de Français auraient regardé au moins une fois Netflix au cours des 12 derniers mois, soit quasiment une personne sur quatre en 2019.

Combien Netflix gagne-t-il en France ?

Grâce à des données communiquées fin 2019 par Netflix, on sait désormais qu’un abonné européen rapporte en moyenne 10,26 dollars par mois à l’entreprise, soit environ 9,2 euros.

Montant de l’abonnement moyen mensuel à Netflix en fonction des régions // Source : Données Netflix / graphique Numerama

Cela correspondrait donc en moyenne à 60 millions d’euros par mois (ou 720 millions par an) de revenus pour Netflix qui émanent de la France. Toujours à l’Express, Reed Hastings a affirmé que Netflix investirait un peu plus de «  100 millions d’euros [dans la production française] en 2020 », soit 14 % de ses revenus annuels dans l’hexagone provenant des abonnements payants. «  Nous comptions jusqu’ici 24 titres originaux en cinq ans et sur la seule année 2020 nous en aurons 20 de plus », affirme le CEO.

Avec 6,7 millions d’abonnés, la France est clairement une région d’intérêt cruciale pour Netflix — et en pleine croissance, vu qu’elle comptait 5 millions d’abonnés il y a un an (soit + 34 % en un an). Vu que Netflix a récemment annoncé que la (grande) zone « Europe/Moyen-Orient/Afrique » comptait 47,36 millions d’abonnés payants, cela signifie que la France représenterait plus de 14 % des abonnés payants dans toute cette région.

Ce n’est donc pas un hasard si la multinationale du streaming vidéo multiplie les annonces de productions françaises originales, et va ouvrir un bureau français ce mois de janvier 2020.

Partager sur les réseaux sociaux