Le jeu de survie et de construction est l'un des jeux vidéo les plus populaires au monde. S'il peut sembler inaccessible, Fortnite est en fait relativement simple à prendre en mains, et vous pouvez prendre du plaisir à y jouer, même avec un petit niveau. Idéal en situation de confinement.

Voilà deux ans que vous voyez défiler des vidéos de petits personnages fluo qui bondissent à travers des champs verts, construisent des palissades à toute vitesse, s’éliminent au bazooka sans la moindre trace de sang. « Fortnite ? C’est pour les enfants ! » balayez-vous d’un revers de la main.

Il n’empêche que le concept vous intrigue : 100 joueuses et joueurs, lâchés sur une île, qui doivent s’éliminer pour qu’à la fin, comme dit Denis Brogniart, il n’en reste qu’un.

Alors après plus d’un mois de confinement — que vous respectez à la lettre —, après avoir testé (et fini) plusieurs longs jeux vidéo, de nombreux jeux feel good ou encore des jeux en famille sur Nintendo Switch, votre regard se pose à nouveau sur le fameux jeu aux couleurs criardes auquel vous avez l’impression de ne rien comprendre. Il est temps. Vous allez jouer à Fortnite, et, promis, tout va bien se passer.

Le jeu de survie et de construction a plusieurs avantages qui font de lui un indispensable en situation de quarantaine ; il est 100 % gratuit, aucune partie ne se ressemble, vous pouvez y jouer en ligne avec des proches et surtout, grâce aux nouvelles modifications instaurées fin 2019, vous pouvez désormais progresser à votre rythme tout en ayant une chance de remporter des parties, même si vous débutez.

Une partie de la carte de Fortnite vue de haut Twitter/iFireMonkey

Fortnite est devenu un jeu bien plus accessible qu’avant

Dans le monde de Fortnite, il y a eu un avant et un après « trou noir », l’événement d’octobre 2019 qui a vu Epic Games mettre à l’arrêt ses serveurs pendant 38 heures pour une énorme mise à jour qui a bouleversé le jeu. Jusqu’ici, les joueuses et joueurs qui voulaient se lancer dans l’aventure devaient faire preuve d’une grande abnégation, car les parties sur le mode du Battle Royale étaient quasi-impossibles à remporter.

Imaginez : vous venez de vous créer un compte (gratuit), vous lancez votre première partie, votre personnage pose les pieds sur l’île, vous regardez autour de vous et… vous êtes tué par un adversaire qui, pendant que vous observiez le paysage, a déjà eu le temps d’ouvrir 5 coffres et récupérer 4 pistolets de rareté « légendaire ».

Si vous aviez tenté de jouer au mode Battle Royale de Fortnite en 2018 (il existe un autre mode appelé Sauver Le Monde, moins populaire, où vous éliminez des monstres), c’est probablement comme ça que vous avez vécu vos premières parties.

Pourtant sur Fortnite, tous les joueurs sont théoriquement égaux. Les avantages que l’on peut obtenir en gagnant de l’expérience et de la monnaie virtuelle ne permettent de se procurer que des améliorations cosmétiques. Sur le papier, donc, chaque joueur arrive sur l’île avec le même objet : une pioche, et c’est tout. Libre à lui, ensuite, de ramasser du bois ou autres matériaux de construction et de trouver des coffres et ramasser des armes afin de s’équiper au mieux pour le combat.

Mais dans les faits, la majorité des joueurs expérimentés, qui savent construire très vite et tirer vraiment bien, étaient très avantagés, et pouvaient enchaîner des dizaines de kills par partie avant d’être inquiétés. Depuis la grosse mise à jour et l’arrivée du chapitre 2 en octobre 2019, Fortnite a pris en compte la frustration des « bambis » qui, comme vous et moi, en avaient marre de se faire dégommer en deux minutes, et devoir attendre à nouveau deux minutes pour entrer dans une nouvelle partie.

Désormais, deux choses ont changé :

  • Les joueurs sont dispatchés dans les parties en fonction de leur niveau. Si vous venez de commencer, vous êtes au niveau 1 : il y a donc peu de chance que vous croisiez des gamers niveau 50. Dorénavant, qu’importe que vous jouiez sur Nintendo Switch, PS4, mobile ou PC, vous pouvez être regroupés dans la même partie. Seul le niveau compte.
  • Des faux joueurs ont été ajoutés chaque partie. Cela peut paraître de la triche, voir de la tromperie — et certains gamers de haut niveau n’ont pas manqué de râler sur le sujet —, mais ces bots permettent en réalité de prendre en main le jeu sans vous faire éliminer trop rapidement. Alors oui, certains agissent vraiment bêtement (vous les repèrerez sûrement à l’application qu’ils mettent à couper du bois même lorsque vous leur tirez dessus), mais cette phase d’entraînement est indispensable pour découvrir le jeu à moindre stress.

Ne cherchons pas à nous leurrer ; évidemment, vous allez mourir dans Fortnite. Le fameux classement « top 1 » (arriver premier ou première) ne sera pas donné du premier coup, mais en mélangeant exploration calme et bons réflexes, vous pourrez probablement arriver au top 10 en quelques heures.

Fortnite, saison 2 chapitre 2 // Source : Epic Games

Un jeu qui sait se renouveler

Il y a constamment des choses à découvrir dans Fortnite. Déjà, l’île du jeu a beau être toujours la même, elle est assez vaste pour que vous puissiez atterrir à des endroits différents et découvrir des recoins cachés sans vous lasser. Le petit « bus volant » qui vous largue au-dessus de la map emprunte aussi une route différente à chaque fois : vous avez 30 secondes pour descendre quand vous le souhaitez et viser la zone qui vous attire le plus (attention, les habitués ont tendance à sauter très tôt du camion, si vous souhaitez fuir les combats et explorer la carte, mieux vaut privilégier un bond tardif).

De même, le jeu d’Epic Games a toujours été fort pour proposer des « passes de combats » (comptez environ 10 euros pour une saison de plusieurs mois) qui donnaient vraiment l’impression de débloquer des bonus. Rappelons que ces danses spécifiques et costumes (appelés skins) n’apportent aucun avantage compétitif dans le jeu, mais au fur et à mesure que vous jouerez, vous aurez peut-être envie de personnaliser votre personnage, comme de nombreux autres joueurs avant vous.

Si vous n’avez pas 60 euros à mettre dans Animal Crossing ou 12 euros par mois à dépenser sur un indémodable World of Warcraft, Fortnite est une alternative rafraîchissante avec un gros avantage : vous pouvez arrêter et reprendre le jeu quand vous voulez. Enchaîner les parties pendant plusieurs jours ? Pas de problème. Couper complètement le jeu pendant un mois, puis revenir pour faire quelques parties de temps en temps ? C’est possible. Le jeu n’est pas un RPG (jeu de rôle), vous n’allez donc rien perdre en cours de route, et n’aurez pas l’impression de devoir enchaîner les heures de jeu pour débloquer des compétences.

Crédit photo de la une : Epic Games

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo