Comme il l'avait fait à l'époque de la Wii avec Wii Fit, Nintendo tente le pari fitness sur Nintendo Switch avec Ring Fit Adventure. Nos impressions pleines de sueur.

Après les cartons du Labo, Nintendo a décidé de proposer une nouvelle façon de jouer à sa Switch. Cette expérience porte le nom de Ring Fit Adventure et entend associer l’univers du fitness avec celui du jeu vidéo. La firme nippone avait déjà tenté le coup à l’époque de la Wii avec Wii Fit, qui prenait la forme d’un pèse-personne intelligent pour proposer des exercices de yoga aux propriétaires de la console (qui, rappelons-le, avait été un gros succès). Avec Ring Fit Adventure, Nintendo veut pousser le concept un peu plus loin en contextualisant le sport, qui ne deviendrait plus un rendez-vous journalier ou hebdomadaire mais un prétexte pour partir à l’aventure.

On a testé le concept le temps de suer quelques gouttes.

On ne cachera pas qu’on avait quelques a priori concernant le niveau physique exigé par l’expérience. Alors que l’on s’attendait à des exercices trop simples pour un public averti (celles et ceux qui pratiquent un sport régulièrement), force est de constater que Nintendo a pensé Ring Fit Adventure pour un public très large, du joueur qui souhaite se (re)mettre au sport au mordu qui veut prolonger son entraînement chez lui. En cela, l’univers travaillé du jeu est une bonne carotte pour donner envie d’allumer sa console au-delà de la découverte (le syndrome Wii Fit). Le tout avec des graphismes très colorés et accueillants — à la Nintendo (même le grand méchant de l’histoire est mignon avec ses gros muscles).

Oui, RingFit Adventure nous a fait suer

Ring Fit Adventure est commercialisé avec deux accessoires indispensables :

  • un anneau baptisé Ring-Con
  • et une sangle à mettre sur sa cuisse gauche.

Chacun des deux dispositifs accueille un Joy-Con et servent de substituts à une manette classique. Vous l’aurez compris : ce sont avec des mouvements du corps que vous allez naviguer dans les menus et réaliser des actions (à quelques exceptions près). Pour avancer, il faut courir à petite ou grande foulée. Pour sauter ? Il faut presser le Ring-Con en le maintenant vers le bas. Notez que cet anneau rendra la force que vous exercez sur lui, et vous pourrez régler l’intensité en fonction de votre niveau (plus il sera élevé, plus il faudra presser fort). D’une manière plus globale, Ring Fit Adventure ne veut en aucun cas faire ressentir un sentiment de frustration. Comprendre : libre à chacun de mesurer ses efforts et d’adapter la difficulté en fonction — à tout moment. Par ailleurs, Nintendo veut éviter les risques de blessures en faisant adopter des bonnes habitudes aux joueurs (échauffement, étirements, postures à réaliser).

Le gameplay très complet de Ring Fit Adventure se révèle assez convaincant pour tenir sur la durée

L’aventure de Ring Fit Adventure, qui s’apparente à un RPG allégé avec des points d’expérience à glaner, des quêtes annexes à terminer et des objets à ramasser, est découpée en mondes eux-mêmes divisés en niveaux. Ces derniers sont en réalité des petits parcours d’une durée variable (aux alentours des cinq minutes) et dans lesquels il sera nécessaire de combattre des ennemis avec des attaques basées sur des vrais exercices de fitness, de musculation et de yoga.

La sangle de jambe de Ring Fit Adventure // Source : Louise Audry pour Numerama

Nintendo fait en sorte de travailler tout le corps avec des adversaires rangés dans des catégories vulnérables à un certain type d’attaques (par l’intermédiaire d’un code couleur, un peu comme dans Pokémon). Plus vous désirez vous lancer dans un défi relevé, plus les combats dureront — avec tout ce que cela implique en termes d’efforts supplémentaires à produire (lire : plus de répétitions à réaliser). À la fin d’un niveau, un écran indique le temps passé et les calories brûlées. Vous pourrez même mesurer votre rythme cardiaque (grâce au capteur infrarouge du Joy-Con droit).

Nintendo estime qu’il faut environ trois mois pour terminer Ring Fit Adventure en lui consacrant 30 minutes par jour. En parallèle, le titre comporte des modes annexes pour se concentrer sur une zone spécifique du corps, définir son propre programme (en choisissant des exercices à enchaîner) ou se lancer dans des défis entre amis à l’occasion d’une soirée placée sous le signe du sport. Il y a même un mode off-screen, qui consiste à presser le Ring-Con alors que la Switch est éteinte. Cela permet de dépenser quelques calories quand bon vous semble, tout en rapportant des points d’expérience supplémentaires une fois que vous aurez rallumé la console.

Le Ring-Con de Ring Fit Adventure // Source : Louise Audry pour Numerama

Hormis quelques couacs dans la visée (tenir un un anneau assez large n’aide pas pour la précision) et les errements dans la calibration (il faut prendre le pli de la course sur place), le gameplay très complet de Ring Fit Adventure se révèle assez convaincant pour tenir sur la durée. Mais il faut garder à l’esprit que son intérêt dépend avant tout de la motivation de tout un chacun. Comme d’autres produits du genre avant lui, il peut vite prendre les traits d’une bonne résolution que l’on tiendra quelques semaines avant de l’abandonner dans un coin une bonne fois pour toutes.

À première vue, Nintendo a suffisamment travaillé sur l’habillage pour donner un surplus d’envie de s’y mettre vraiment — même pour les plus sportifs qui sueront à grosses gouttes avec la difficulté en mode extrême. Une vidéo de démonstration arrivera très prochainement sur notre chaîne YouTube. Vous verrez qu’on a mis du cœur à l’ouvrage (en mode extrême, bien sûr).

Crédit photo de la une : Louise Audry pour Numerama

Partager sur les réseaux sociaux