Petit à petit, Amazon Prime Video se crée un catalogue de productions audiovisuelles très respectable. Si l'on omet les accidents industriels, pour 49 € par an, le géant américain a de sérieux arguments culturel à opposer à Netflix.

Numerama propose des sélections de séries, films et documentaires à regarder pendant les périodes d’essais des différents services de SVoD : une bonne manière de s’apercevoir si la sélection proposée et les productions maison vous plaisent. Après OCS, c’est au tour d’Amazon Prime Video.

Il y a quelques années encore, les abonnements SVoD n’existaient pas en France. Aujourd’hui, ils sont nombreux à essayer de grappiller des parts de marché au géant Netflix. Orange avec OCS a compris que le salut viendrait de la qualité de son catalogue. Amazon, de son côté, mise avant tout en France sur le côté packaging : en effet, Amazon Prime Video est inclus dans l’abonnement Amazon Prime.

Cela ne signifie pas pour autant que l’offre est moins bonne : en plus d’un renouvellement fréquent du catalogue comme sur Netflix ou OCS, Prime Video a de très bonnes références. Notamment parce que Amazon a financé pendant un temps une création alternative côté séries TV. Cette époque est révolue car Jeff Bezos veut des séries mainstream, mais ce qui a été tourné reste disponible.

Comme ses concurrents, Amazon propose 30 jours d’essai gratuits en France. Après cela, l’abonnement coûte 49 € pour un an, soit 4 € par mois, et vous donne accès à tous les services Amazon Prime. Les liens dans les résumés vous amèneront directement à la page de la série — comme pour OCS, nous avons omis les classiques que sont The Man in the High Castle, American Gods ou Bosch.

I Love Dick

L’excellente Kathryn Hahn incarne une jeune femme dans sa relation aux hommes et à l’art, dans un bled paumé du Texas. Surréaliste, énergique et envoûtante, la caméra change de point de vue sans prévenir et nous tient en haleine pendant les 4 heures que dure cette mini série féministe — qui aurait pu être un très long film. À voir d’urgence, comme un souvenir d’un Amazon prêt à prendre des risques artistiques.

Transparent

Cela ne serait pas rendre justice à une série absolument essentielle, en avance et aussi dure à regarder qu’elle est mise brillamment en scène que de réduire Transparent au comportement impardonnable de son acteur principal, qui a entraîné l’arrêt de la série. Transparent est une fresque magistrale portée par la brillante Jill Soloway qui montre la transidentité comme jamais la télévision n’avait osé le faire. Mais Transparent est aussi une narration sur la famille, ses imperfections, ses troubles et ses moments de grâce qui ne trouve pas beaucoup d’équivalents.

Good Omens

Si Terry Pratchett, Neil Gaiman, David Tennant et Michael Sheen riment avec qualité dans votre esprit, alors vous feriez bien de commencer votre essai de 30 jours le 31 mai. C’est la date de sortie de Good Omens, série gros budget d’Amazon reposant sur un duo d’acteurs incarnant un ange et un démon pour faire les derniers réglages avant la fin du monde. Mais celle-ci est retardée, car l’Antéchrist a disparu. Sur Terre. Le pitch déjanté, la caution Pratchett et le casting de cette série augurent du meilleur.

Fleabag

Phoebe Waller-Bridge a créé et incarné Fleabag dans Fleabag, comédie surprise d’Amazon Prime qui vous tiendra 6h sans interruption. Vous vous souvenez de l’infâme navet nommé Deutsch-Les-Landes  ? Eh bien Fleabag est à peu près l’inverse, série comique aussi audacieuse que teintée d’humour noir, qui fait mouche, suivant les traces et le quotidien d’une jeune femme sans filtre. Comme quoi, l’argent d’Amazon mis entre de bonnes mains fait des merveilles. La série est terminée : de quoi binger sans regret.

The Expanse

La série de science-fiction de SyFy débute péniblement, a des effets spéciaux cheapos, est parfois mal interprétée et le personnage principal a un look couillon avec son borsalino de l’espace, mais une fois qu’on prend le pouls du monde que l’on observe, on se rend compte qu’on se trouve devant une série rare. The Expanse est peut-être l’œuvre de science-fiction à la télévision la plus complexe et complète depuis Battlestar Galactica. 

Shaun le mouton

Ne cherchez pas, il n’y a pas plus mignon que Shaun le mouton, création polissonne des génies d’Aardman Animations.

Les films

Comme OCS, Amazon Prime Video a un catalogue très important de films anciens (merci la chronologie des médias…). Quand il ne les double pas avec un logiciel de text to speech idiot. Pêle-mêle, on retrouve le feel good Good Morning England, l’acclamé The Big Sick, le classique O’Brother, la saga Indiana Jones, le violent Machete, l’esthétique Only Lovers Left Alive ou encore Jurassic ParkThe PurgeTaxi Driver… Bref, vous ne vous ennuierez pas pour des soirées cinéma.

La sélection MK2

Plus étonnant quand on connaît le désamour général des industriels français pour les géants américains : une belle partie de l’archive MK2 est disponible sur Prime Video. Des films classiques côtoient des productions plus récentes. On y trouve avec joie le film Twin PeaksLes parapluies de CherbourgEraserhead ou encore, Lost Highway. Il faut taper MK2 dans la barre de recherche pour trouver cette sélection, ou se rendre ici.

Les liens de cet article sont affiliés : on vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux