Si l'image de l'épisode 3 de la saison 8 de Game of Thrones est trop sombre, ce n'est pas de la faute de la production, affirme... la production.

« Je sais qu’il n’est pas trop sombre, car je l’ai filmé », clame Fabian Wagner, directeur de la photographie du dernier épisode de Game of Thrones, sujet à la controverse à cause de la qualité de diffusion. Le 1er mai 2019, dans les colonnes de TMZ, l’intéressé dédouane la production et rejette les problèmes sur la compression. Et aussi, mais surtout, sur les utilisateurs qui ne sauraient… pas régler leur téléviseur. 

« Le problème vient du fait que beaucoup de gens ne savent pas régler correctement leur téléviseur. Et d’autres regardent malheureusement les épisodes sur un iPad, ce qui ne rend en aucun cas justice à une série [comme Game of Thrones] », renchérit-il dans les colonnes de Wired. Vous pourrez trouver quelques conseils dans notre petit guide

Game of Thrones – Saison 8 // Source : Capture OCS

« Les showrunners voulaient que ce soit un épisode sombre »

Les producteurs de Game of Thrones auraient donc fait ce choix artistique en toute connaissance de cause. Ce que confirme Fabian Wagner, « Un autre ton n’aurait pas été adéquat. Les éléments que nous voulions que les gens voient sont là. » Sont-ils allés trop loin dans leur volonté de donner naissance à une bataille où le sentiment de claustrophobie est exacerbé (elle se déroule la nuit) ? Il y a de toute évidence un équilibre à trouver entre le respect de la vision artistique et la notion de plaisir au moment du visionnage. 

«  Personnellement, je ne me sens pas toujours obligé de voir ce qu’il se passe car il est davantage question d’impact émotionnel », estime Fabian Wagner. Peut-être que Game of Thrones est une expérience cinématographique dont l’ambition dépasse le média sur lequel il est consommé. Et pour laquelle les fans ne seraient pas correctement équipés (il faut un écran calibré, comme au cinéma, et des conditions idéales, c’est-à-dire être plongé dans le noir total). 

On attend avec impatience la sortie en support physique, qui éliminera les défauts de compression (en théorie) et offrira la meilleure version possible. En revanche, au regard de la posture de Fabian Wagner, il ne faudra pas espérer un nouvel étalonnage (qui rendrait l’action plus lisible). La Bataille de Winterfell a été écrite et pensée pour être sombre — et il faut faire avec.

À lire sur Numerama : Game of Thrones, épisode 3  : peut-on faire des réglages pour améliorer la qualité de l’image  ?

Crédit photo de la une : OCS

Partager sur les réseaux sociaux