La diffusion -- légale -- de l'épisode 3 de la saison 8 de Game of Thrones fait beaucoup parler, en mal. Image accélérée, bruit, pixels, zones sombres illisibles... pour enlever tout cela, nous avons testé toutes les astuces trouvées sur le web. Mais fonctionnent-elles vraiment ?

Si, comme beaucoup, vous vous êtes abonnés au bouquet OCS pour pouvoir regarder — en toute légalité — la huitième saison de Game of Thrones, alors la diffusion — légale — de l’épisode 3 a dû ressembler à une sacrée douche froide. En 2019, il arrive encore qu’une offre en streaming soit calamiteuse, qu’importe la connexion internet dont on dispose. Et, quand on paie, c’est tout simplement inadmissible.

Au point que, depuis le début de la semaine, la qualité de diffusion de l’épisode 3 de Game of Thrones est devenue un sujet, que ce soit en France ou aux États-Unis. Au-delà du choix artistique (la photographie est très sombre puisque l’épisode se déroule la nuit), la chaîne HBO et son partenaire OCS ont semblé toucher leurs limites techniques — là où Netflix parvient à faire beaucoup mieux. En attendant un support de meilleure qualité (spoiler : un DVD ou un Blu-ray), il existe néanmoins quelques astuces pour contourner les problèmes de lisibilité à l’écran — objets de la discorde.

Une bonne télé sera votre meilleure arme // Source : LG

Comment améliorer la qualité de diffusion ?

La qualité de diffusion est liée aux facteurs suivants :

  • La bande passante : d’un côté, c’est votre connexion internet et vous pouvez difficilement en changer (évitez quand même de télécharger quelque chose en regardant l’épisode). De l’autre, c’est la bande passante allouée par le serveur (donc celui d’OCS) pour chaque client… et vous ne pouvez rien y faire non plus, les applications n’autorisant pas le choix de la qualité comme YouTube pourrait le faire par exemple ;
  • L’orientation artistique voulue par le réalisateur et ses équipes : là encore, vous ne pouvez rien changer (mais un nouvel étalonnage peut modifier le rendu, c’est envisageable pour la sortie « physique » de la saison) ;
  • La compression : troisième point avec lequel vous ne pouvez pas jouer, même si certaines plateformes sont mieux loties que d’autres ;
  • Le téléviseur : là, on peut un peu jouer sur les réglages. Plus il est performant, moins vous subirez les défauts et mieux vous pourrez les atténuer (en théorie).

Vous l’aurez compris, faute de mieux, le seul moyen d’obtenir un rendu décent, sinon regardable, tout en restant dans la légalité, est de jouer sur les paramètres du téléviseur. L’idée n’est pas de toucher au plus près des réglages puisqu’une calibration, même rapide, s’avérerait inutile pour autre chose que cet épisode de Game of Thrones.

Quel est le principal problème avec le rendu ? C’est beaucoup trop sombre et on a du mal à distinguer ce qu’il se passe à l’écran. Avant toute chose, n’hésitez pas à jouer sur les modes image préinstalléssur votre téléviseur. Des modes comme ‘Cinéma’ ou ‘Expert’ peuvent avoir un impact positif sans besoin de mettre la main à la pâte. En quelques clics sur la télécommande, on peut donc obtenir un résultat déjà plus digeste.

Vous n’êtes toujours pas satisfait ? Il va falloir jouer sur le paramètre Luminosité, qu’on a tendance à baisser en sortie de carton, car le réglage par défaut est trop puissant. Attention : si vous poussez trop loin le curseur, les noirs vont devenir… gris. En bref, l’équation revient à sacrifier la profondeur des noirs ou la lisibilité des scènes, soit à trouver un juste équilibre en fonction de ses préférences. Selon le modèle du téléviseur, modifier la température des couleurs ou activer certains artifices (amélioration des contrastes, etc.) est susceptible d’améliorer légèrement la donne.

À lire sur Numerama : ZIP, JPEG, streaming…  : comment fonctionne la compression de données  ?

Les propriétaires d’un téléviseur LCD ont également la possibilité de jouer sur le rétroéclairage pour gagner — un peu — en lisibilité. La technologie OLED, de son côté, s’en sort mieux avec cet épisode, car elle est globalement plus à l’aise avec les scènes sombres (attention aux noirs bouchés et aux détails noyés). Mais, rassurez-vous, il y a encore des défauts bien visibles, auxquels l’OLED est d’ailleurs plus sensible (amas de pixels, postérisation…). Comme ils sont liés à la compression, il faut faire avec et fermer les yeux.

En résumé, pour regarder l’épisode 3 de la saison 8 de Game of Thrones, le mieux que vous pouvez faire est de :

  • jouer avec les modes d’image ;
  • jouer avec la luminosité.

Et garder à l’esprit que le rendu ne sera qu’une affaire de compromis. Bref, vivement le Blu-ray.

Partager sur les réseaux sociaux