Disney a décidé de rétropédaler sur l'éviction de James Gunn, qui pourra terminer sa trilogie Les Gardiens de la Galaxie.

Voilà un revirement de situation auquel Hollywood est peu habitué. Après avoir évincé James Gunn de la production des Gardiens de la Galaxie Vol. 3 en juillet, Disney a décidé de réintégrer le réalisateur. L’information, d’abord rapportée par Hollywood Reporter le 15 mars 2019, a été confirmée par un tweet du principal intéressé.

James Gunn avait été écarté du Marvel Cinematic Universe en raison de vieux tweets à l’humour très douteux. Il avait été soutenu par le casting des deux premiers films d’une trilogie qu’il pourra donc terminer.

James Gunn en 2016 // Source : Flickr/CC/Gage Skidmore

Soulagé, James Gunn remercie pour le soutien

James Gunn y tenait à sa bande de super-héros délurés. Et l’annonce de son limogeage avait fait l’effet d’une bombe compte tenu de la qualité des deux premiers films. Très appréciés, ils ont rapporté plus de 1,5 milliard de dollars au box office mondial en cumulé (source : Box Office Mojo).

C’est donc peu dire que James Gunn est soulagé de la décision de Disney, d’abord hermétique au lobbying opéré par les fans et le casting des Gardiens de la Galaxie. Touché, il a indiqué : « Je suis incroyablement reconnaissant envers tous ceux qui m’ont soutenu ces derniers mois. J’apprends tous les jours et je vais continuer à travailler sur moi pour devenir meilleur. J’apprécie profondément la décision de Disney et je suis ravi de continuer à faire des films qui renforcent le lien d’amour qui nous unit tous. J’ai été et je continuerai d’être touché par votre amour et votre soutien ». 

James Gunn réalisera-t-il la suite-rebootThe Suicide Squad comme prévu ? Selon Hollywood Reporter, c’est le plan et le cinéaste devrait d’abord s’atteler à la réunion des méchants DC Comics pour le compte de Warner Bros.. Si tel est le cas, il enchaînera avec Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3, dont la production avait été mise en pause par Disney et Marvel Studios. À l’origine, il devait être sur nos écrans en 2020.

À lire sur Numerama : Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2  : au nom du Père, du rock et de Marvel

Partager sur les réseaux sociaux