Dans les leaks Insomniac, plusieurs documents mentionnent l’existence d’une version 3.0 du PlayStation Plus, qui étendrait le service à des plateformes concurrentes. Dans cette nouvelle configuration, Sony pourrait enfin prendre au sérieux le cloud gaming.

« Services 3.0 », voici le nom de code du PlayStation Plus du futur, sur lequel Sony travaillerait. L’immense leak Insomniac, qui a vu 1,67 To de données sur les futurs projets du groupe apparaître en ligne, révèle l’existence de ce projet. Il consisterait en un élargissement du PlayStation Plus.

Smartphones, tablettes, ordinateurs, cloud, musique, cinéma… Sony a beaucoup d’idées en tête. Toutes ne verront probablement pas le jour, mais le PlayStation Plus est amené à évoluer.

Sur cette slide, Sony imagine un PlayStation Plus qui va plus loin que les jeux vidéo.
Sur cette slide, Sony imagine un PlayStation Plus qui va plus loin que les jeux vidéo. // Source : Capture Numerama

Enfin du vrai cloud gaming chez Sony ?

Comme l’ont repéré nos confrères de Frandroid le 26 décembre, un document présenté comme « secret » dévoile les « Services 3.0 » de Sony, « le futur du PS Plus ».

À l’intérieur, Sony se montre assez vague, tout en ouvrant la porte à de nombreuses possibilités. Le Japonais imagine notamment une version mobile du PlayStation Plus, qui permettrait à ses abonnés de récupérer des jeux sur iPhone ou Android (un peu à la manière de Netflix ou Apple Arcade). Tout est toujours présenté sous la forme de questions, ce qui laisse penser que rien n’est définitif.

Le PlayStation Plus partout ? C'est possible.
Le PlayStation Plus partout ? C’est possible. // Source : Capture Numerama

Autre idée de Sony : « Plus sur PC ». Ici, il s’agirait d’une réplique du PC Game Pass. Un abonnement permettrait de jouer aux titres PlaySation Studios disponibles sur PC sans avoir à les acheter, afin d’aider Sony à devenir un acteur majeur du jeu Windows. On remarque d’ailleurs que le logo de macOS est aussi présent, mais rien ne dit que Sony ira sur les ordinateurs Apple.

Enfin, et c’est sans doute le plus intéressant, le PlayStation Plus pourrait bientôt devenir un vrai service de cloud gaming. Aujourd’hui, le streaming ne fonctionne que sur les consoles PlayStation, ce qui n’est pas très moderne. Demain, il pourrait fonctionner sur les smartphones, les téléviseurs connectés ou depuis un navigateur. La slide de Sony montre les Amazon Fire TV, les téléviseurs Sony Bravia et mentionne Android TV. Cette configuration permettrait à un abonné PS Plus de jouer à des jeux sans console, juste avec une manette DualSense connectée en Bluetooth.

Quand arriverait ce nouveau PlayStation Plus ?

Depuis juin 2022, Sony propose la version 2.0 du PlayStation Plus, avec trois formules différentes. L’arrivée de la version 3.0 en 2024 est-il plausible ? Il y a un élément intéressant dans ce document : la mention du lancement du streaming sur PS5 fin 2023. Il laisse à la fois penser que ce document est sérieux, mais aussi qu’il a été conçu il y a plusieurs mois. Autrement dit, Sony peut avoir changé de stratégie. Le lancement du PlayStation Portal sans cloud gaming prouve que cet aspect du jeu vidéo n’est pas sa priorité.

Intégrer des services tiers dans le PlayStation Plus, une autre idée de Sony.
Intégrer des services tiers dans le PlayStation Plus, une autre idée de Sony. // Source : Capture Numerama

La mention de Disney+ et Spotify parmi les partenaires intégrés au futur PlayStation Plus prouve une autre chose : Sony est aussi ambitieux que rêveur. Il est très probable qu’un nouveau PlayStation Plus plus complet arrive (comment éviter le cloud gaming ?), mais il peu probable que tout ce qui est inscrit dans ce document se réalise. Quoi qu’il en soit, le PlayStation Plus devrait continuer à s’améliorer face au Xbox Game Pass… mais toujours avec de nouveaux jeux d’abord réservés à la vente pendant 12 mois.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !