La fin de l’épisode 5 de la série Ahsoka contient une petite taquinerie qui fait référence à Star Wars et à sa galaxie dans laquelle tout se passe. Un clin d’œil que l’on capte plus facilement en VO qu’en VF.

Comment s’abonner à Disney+ pour voir les séries Star Wars

Disney+ est disponible en France  :

Selon que vous écoutiez une série en VF ou en VO, certains clins d’œil peuvent vous échapper. C’est parfois la « faute » à la traduction qui dans son travail d’adaptation fait face à des contraintes qu’il est difficile d’enjamber. On s’en est rendu compte dans l’épisode 5 de la série Ahsoka, avec une réplique qui faisait écho à une célèbre ligne de dialogue du Retour du Jedi.

C’est aussi dans cet épisode que l’on a pu découvrir qu’une autre conversation a bien plus d’impact en anglais qu’en français.

On l’a constaté en se baladant sur Reddit, dans l’espace de discussion réservé à la série. Un internaute déclarait que la réplique de l’actrice Mary Elizabeth Winstead (qui incarne Hera Syndulla) à la fin de l’épisode 5 est sa préférée de mémoire récente. Peut-être même de tous les temps. On l’a réécouté en VO, mais c’est en fait un autre passage qui nous a interpellé.

La suite contient des spoilers.

Attention, spoilers !  // Source : Numerama
Attention, spoilers ! // Source : Numerama

« Far, far away »

Dans le vaisseau spatial de Hera Syndulla, donc, une conversation avec son fils, Jacen (dont l’importance dans Star Wars pourrait rapidement croître), est centrée sur les purrgils, ces baleines volantes capables de se déplacer plus vite que la lumière. C’est grâce à des animaux extraordinaires qu’Ahsoka Tano va pouvoir se rendre dans une autre galaxie.

Le jeune garçon est fasciné par ces créatures et par le plan d’Ahsoka : en effet, la Jedi souhaite recourir à leur capacité pour aller dans une autre galaxie. « On se croirait dans les histoires que tu me racontes. Quand les baleines ont emporté Ezra et les ennemis dans une galaxie très lointaine ». Voilà pour la réplique en VF. Mais en VO, cela donne ceci :

« It’s just like the stories you told me. How the whales took Ezra and the bad guys far, far away ». Cette phrase ne vous rappelle rien ? Elle a la même tournure que l’incipit de Star Wars, qui apparaît avant le texte déroulant avant chaque film (mais pas que). « Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… ». Soit, en anglais : « A long time ago in a galaxy far, far away… ».

Jacen-Syndulla-ahsoka
Le jeune Jacen, qui a quelques prédispositions vis-à-vis de la Force. // Source : Lucasfilm

Il est des répliques dans Star Wars qui ne peuvent pas être simplement dues au hasard. « J’ai un mauvais pressentiment » en est un exemple. « Hello there » en est un autre. Cette formulation de galaxie lointaine, très lointaine, qui est beaucoup plus proche en VO de l’incipit, a aussi une profondeur particulière, d’autant plus grande que la série influence le lore de Star Wars.

Longtemps, on supposait qu’il n’y avait qu’une seule galaxie dans Star Wars — ou, du moins, qu’une seule galaxie visitable (dès l’épisode V de Star Wars, on pouvait se douter que l’univers était peuplé d’autres amas). De fait, la série a eu pour effet de bousculer une théorie qui est aussi vieille que Star Wars — le tout premier film est sorti en 1977, il y a presque cinq décennies.

La scène est évidemment quelque peu piquante : la galaxie de Star Wars que l’on connaît est elle-même considérée comme une galaxie lointaine, très lointaine. Et voilà qu’Ahsoka va se rendre elle-même dans une nébuleuse lointaine, très lointaine. Là où l’on va retrouver le grand amiral Thrawn et Ezra. À quelle distance ? On l’ignore, mais cela a l’air effectivement très lointain.

Source : Montage Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.