La série des Anneaux de pouvoir explore les tréfonds de l’histoire de la Terre du Milieu, en se penchant sur un personnage en particulier : Adar.

Les Elfes, les Orques, les Nains, les Humains, les Hobbits. Les peuples en Terre du Milieu sont nombreux, sans parler des diverses branches qui peuvent exister. On a chez les Elfes de nombreuses divisions, entre ceux qui allèrent en Aman, là où l’on trouve Valinor, et ceux qui refusèrent, mais aussi entre ceux qui virent la lumière des Arbres sacrés, Telperion et Laurelin, et les autres.

La série Les Anneaux de pouvoir, dont le sixième épisode — Udûnest sorti le 30 septembre sur Prime Video n’avait jusqu’à présent pas évoqué ces subtilités, en tout cas de manière évidente — même si on entendait parfois des mots-clés comme « Noldor » ou « Uruk ». Mais cette fois, c’est un autre terme qui interpelle. Celui de « Moriondor », que prononce Galadriel.

Attention, la suite va spoiler.

Galadriel // Source : Prime Video
Galadriel, durant l’épisode 6 — scène qui figure aussi dans la bande-annonce. // Source : Prime Video

C’est quoi, un Moriondor ?

Ce terme est prononcé lors de la captivité d’Adar par les cavaliers de Númenor, dans une grange. Galadriel n’ignore pas qu’Adar partage son essence : c’est aussi un Elfe et elle sait qu’il était le chef des Orques qui a attaqué un village. Elle devine qu’il n’est qu’un lieutenant de Sauron et qu’il connaît probablement une partie de son plan — et de son emplacement.

« Quand j’étais enfant, j’ai entendu des histoires d’Elfes enlevés par Morgoth », dit Galadriel à Adar. « Torturés. Pervertis. Transformés en créatures infâmes. Vous êtes l’un d’eux, n’est-ce pas ? Les Moriondor, les fils des ténèbres. Les tout premiers orques ». Adar réplique alors : « Uruk. Nous préférons Uruk ». Vous connaissez sans doute ce nom, utilisé pour parler des Uruk-hai.

Adar
Adar, lors de son échange avec Galadriel. // Source : Amazon Prime Video

Moriondor est un terme qui nous est étranger et dont on ne trouve pas de traces manifestes dans l’œuvre de Tolkien. Cependant, la série du Seigneur des Anneaux associe ce terme aux premiers orques, qui sont une version dérivée et corrompue des Elfes — si l’on s’en tient à ce qui est dit dans Le Silmarillion, car il y a un débat sur l’origine et la nature des Orques.

Si l’hypothèse elfique prime, on sait que Morgoth (le nom maléfique de Melkor, le maître de Sauron) était incapable de créer lui-même. Sa faculté résidait dans son influence : il corrompt et torture les créatures. C’est ce qu’il a fait avec des Elfes, devenus des Orques. Cette génération d’Elfes affectée par Morgoth serait donc, d’après la série, des Moriondor.

Les Moriondor, les premiers Elfes corrompus par Morgoth ?

Or, J. R. R. Tolkien a écrit sur ces Elfes corrompus. On les rattache à la branche elfique des « Avari ». Ils constituent un groupe qui a rejeté l’appel des Valar à faire voile vers Aman, pour rejoindre les « dieux » en Valinor. D’ailleurs, « Avari » veut dire ceux du refus dans une langue elfique (quenya), note l’encyclopédie en ligne Tolkiendil.

De fait, les Avari ne sont pas des mauvais Elfes — encore que, du point de vue de ceux qui sont partis, l’impression laissée est nécessairement défavorable. Ils sont des Elfes qui n’ont pas vu la lumière des deux Arbres — ils sont donc aussi à ranger dans la catégorie des « Moriquendi ». Vous suivez ? Ces Elfes sont restés en Terre du Milieu.

Un orc dans les Anneaux de pouvoir // Source : Capture Amazon Prime Video
Un Orque dans Les Anneaux de pouvoir. // Source : Capture Amazon Prime Video

Il est dit que c’est au sein de ces Avari que Morgoth a « puisé » pour façonner son armée d’Orques. Ceux qui ont cédé seraient donc des Moriondor. Peut-être s’agit-il là d’une version intermédiaire d’Elfe corrompu, avec une dégradation physique qui n’est pas encore à un stade avancé ? En tout cas, Adar ressemble plus à un Elfe qu’à un Orque, même s’il semble déjà différent.

Quel âge a Adar ?

Se pose alors une question : quel âge a Adar ? S’il est un Moriondor, ça veut dire qu’il est un Avari. L’existence de ce peuple remonte avant le Premier Âge (la série se passe durant le Deuxième), à une époque appelée l’Âge des Arbres. On sait que les Elfes sont immortels — au sens où ils ne peuvent pas mourir de vieillesse. On peut penser qu’Adar a déjà des milliers d’années au compteur.

Les Orques ont commencé à exister, par le fait de Morgoth, avant le début du Premier Âge — on en trouvait déjà à cette période. Cela tend à suggérer qu’Adar, s’il est un proto-Orque, puisqu’il est un Moriondor, est plus vieux que Galadriel. Peut-être plus vieux que n’importe quel personnage croisé dans la série, y compris les Elfes Gil-Galad ou Elrond.

Morgoth
L’ombre de Morgoth. // Source : Amazon Prime Video

Les Moriondor ont peut-être été générés sur des générations d’Avari. Rien ne dit qu’Adar fait partie des tout premiers capturés. Mais, on peut aussi envisager qu’il a vécu à l’époque du père de Galadriel, Finarfin, voire de son grand-père, Finwë. Peut-être a-t-il vécu des batailles comme celle sous les Étoiles (Dagor-nuin-Giliath) ou celle du Beleriand, qui impliquaient déjà des Orques.

« Adar le proto-orque » est donc une créature extrêmement ancienne, un Elfe qui a été corrompu, une expérience de Morgoth. Cette perspective est fascinante en ce qu’elle ouvre des nouvelles possibilités pour le récit — et peut-être aussi des flash backs. Cela offre des occasions uniques, comme la guerre de la Grande Colère, qui était une alliance absolue pour terrasser Morgoth à la fin du Premier Âge.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.