La série Les Anneaux de pouvoir arrive en streaming. Inspirée par l’œuvre de Tolkien du Seigneur des anneaux, elle va plonger dans le Deuxième Âge et se pencher sur la naissance des fameux anneaux magiques

Comment voir les Anneaux de Pouvoir ? L’abonnement à Amazon Prime Video est contenu dans Amazon Prime, qui est de 69,99 euros par an.

La première série télévisée issue du Seigneur des anneaux arrive. Les deux premiers épisodes des Anneaux de pouvoir sont attendus le 2 septembre sur Prime Video, le service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) d’Amazon. En tout, huit épisodes sont prévus. Et la plateforme a en projet de tourner quatre saisons de plus, qui arriveront dans quelques années.

La série se déroule plusieurs millénaires avant les évènements racontés dans Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux. Si vous lisez J.R.R. Tolkien, vous connaissez sans doute assez bien les évènements qui se déroulent lors du Deuxième Âge — c’est à cette époque que se passe la série, tandis que les films ont lieu lors du Troisième Âge.

Mais si cet univers vous est peu familier, il peut être judicieux de bénéficier d’un petit cours de rattrapage en accéléré. Ou, en tout cas, d’une présentation du cadre global dans lequel la nouvelle œuvre s’insère. L’univers de Tolkien est très vaste et il a fallu se limiter à quelques points précis. En voici sept qui, nous l’espérons, vont vous permettre d’y voir clair.

Le Deuxième Âge a duré presque 3 500 ans

Le Deuxième Âge est l’époque qui a duré le plus longtemps dans ce que l’on sait de l’univers de Tolkien. C’est aussi l’un des plus documentés. Il se déroule bien avant les évènements décrits dans Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux, dont l’action se passe lors du Troisième Âge. Il dure presque 3 500 ans. 3 441 ans précisément. Soit plus de trois millénaires !

Rings of Power Anneaux de pouvoir
Le Deuxième Âge, une période de paix et de guerre. // Source : Amazon Studios

À titre de comparaison, le Premier Âge n’a duré que cinq cents ans et le Troisième trois mille ans. Il existe aussi un Quatrième Âge, dont on ne sait pas grand-chose (seuls quelques évènements, sur le premier siècle, sont connus). Et avant l’ère des Âges, il existe également des périodes plus mythiques, comme les Années des Arbres et les Années des Valar.

L’acte fondateur du Deuxième Âge est la fondation par les Elfes de la cité des Havres Gris, dans la région du Lindon, suivi quelques dizaines d’années plus tard de l’installation des Núménoréens, alors en exil, en Terre du Milieu. Le Deuxième Âge s’achève lors d’une grande guerre entre les armées de Sauron et la dernière alliance entre les Elfes et les Hommes.

Des personnages du Seigneur des anneaux vivaient déjà à cette époque

C’est l’avantage d’être un Elfe : à moins de périr au combat, d’être grièvement blessé ou de mourir de tristesse, leur immortalité est garantie. Ils ne peuvent pas mourir de vieillesse. Ce qui veut dire que certains Elfes croisés dans les récits du Hobbit et du Seigneur des anneaux vivaient déjà au cours du Premier et du Second Âge, s’ils sont nés à cette époque. Voire avant.

Deux personnages en particulier sont dans ce cas : Galadriel, dont la naissance remonte aux Années des Arbres, et Elrond, qui a vu le jour à la fin du Premier Âge. En clair, Galadriel avait plus de 7 000 ans au moment où elle apparaît dans Le Seigneur des Anneaux. Elrond est un petit jeune à côté : il n’avait alors que 6 500 ans.

anneaux_de_pouvoir
Galadriel, qui ne fait pas du tout ses 6 000 ans. // Source : Prime Video

D’autres personnalités sont également très attendues. On pense évidemment à Sauron, dont le rôle est crucial au cours du Deuxième Âge. Il est difficile d’estimer son âge, d’ailleurs, car il est d’une essence particulière et provient d’un temps immémorial. Peut-être d’autres personnages déjà connus dans Le Seigneur des Anneaux pourraient aussi figurer dans Les Anneaux de pouvoir.

Tous les Anneaux de pouvoir ont été forgés au même endroit (sauf un)

C’est un poème que vous connaissez peut-être.

« Trois anneaux pour les rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur Ténébreux sur son sombre trône,
Dans le Pays de Mordor où s’étendent les Ombres
. »

Ces anneaux, qui sont au cœur de l’intrigue, ont un point commun : ils ont tous été forgés au même endroit. Tous, sauf un : l’Anneau Unique a été élaboré dans les flammes de la Montagne du Destin, dans les terres désolées du Mordor. Sauron a en fait preuve de duplicité en créant en secret un artéfact magique destiné à asseoir sa volonté sur tous les autres.

C’est l’Elfe Celebrimbor qui a supervisé la conception des dix-neuf anneaux, avec l’aide du Peuple des Joailliers, Gwaith-i-Mírdain. Cette fabrication a eu lieu en Eregion, un lieu qui se trouve non loin des Monts Brumeux et de Khazad-Dûm, la Demeure des Nains. C’est là qu’on trouve les fameuses mines de la Moria, qui ont causé quelques tracas à la communauté de l’Anneau…

seigneur des anneaux
Quel charmant endroit, le Mordor. // Source : Capture YouTube Ambient Worlds

La fin du Deuxième Âge est visible dans le prologue du Seigneur des anneaux

2001. Dans les cinémas du monde entier sort La Communauté de l’anneau, premier film de la trilogie de Peter Jackson. Dans un court prologue, le cinéaste résume la naissance des anneaux magiques, leur répartition entre les Elfes, les Nains et les Hommes, mais aussi les manœuvres de Sauron qui a fabriqué son propre artéfact et s’en est servi pour étendre son pouvoir malveillant.

Et c’est là qu’est montrée la dernière alliance entre les Hommes et les Elfes, pour faire barrage aux ambitions de Sauron. Sur les versants de la Montagne du Destin, un affrontement au cours duquel ont pris part Gil-galad, Elrond, Isildur et Elendil. Et bien sûr, Sauron, qui portait alors l’Anneau Unique. Et pourtant, cette bataille a vu le triomphe des Hommes et des Elfes.

C’est cet évènement qui marque la fin du Deuxième Âge. Gil-Galad périt, comme Elendil. Sauron est banni temporairement du monde. L’occasion de mettre fin au seigneur des ténèbres se trouve entre les mains d’Isildur, qui récupère l’Anneau Unique. Mais plutôt que de suivre les conseils d’Elrond, qui le supplie de le jeter dans le volcan, Isildur le garde pour lui.

sauron lord of the ring
Sauron dans Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l’anneau, lors de la grande bataille de la fin du Deuxième Âge. // Source : New Line Cinema

Le destin de tous les anneaux est mal connu

Si le destin de l’Anneau Unique est documenté, celui des autres n’est pas toujours bien clair : conservés ou détruits, donnés, perdus. Les neuf donnés aux Hommes ont fini par les asservir, faisant d’eux les terribles Nazgûl, sortes de spectres masqués dans les ténèbres et très dangereux qui sont chargés par Sauron de traquer toute personne qui détient l’Anneau Unique.

Le sort de ces neuf anneaux fait l’objet de discussions : ils ont pu être annihilés à un moment ou peut-être sont-ils repassés sous le contrôle de Sauron. Une chose est sûre : le seigneur du Mal dominait déjà l’esprit de ces rois déchus.

Chez les Nains, qui en ont reçu sept, seule la trace d’un anneau est connue : celui du Peuple de Durin. Ces anneaux sont décrits comme responsables de la soif de l’or qui a frappé certains des Nains de la Terre du Milieu, comme Thrór et Thráin. On dit que Sauron a réussi à récupérer non seulement l’anneau du Peuple de Durin, mais aussi deux autres anneaux appartenant aux Nains.

Du côté des Elfes, on en compte trois et sont les plus puissants après l’Anneau Unique. Ils se nomment Narya, Nenya et Vilya. Plusieurs porteurs célèbres les ont manipulés : Gandalf, Elrond, Galadriel, Celembrimbor, Círdan ou encore Gil-galad. Chose intéressante à noter : ils échappent au pouvoir de l’Anneau Unique. Ainsi, Sauron n’en a jamais le contrôle.

Seigneur des anneaux Tolkien
S’il y a un anneau dont on connait bien le destin, c’est celui-ci. // Source : Zanastardust

C’est Celebrimbor qui a forgé ces anneaux, ceux des Hommes, des Nains et des Elfes. Pour la petite histoire, c’est avec Sauron qu’il a forgé ceux des Hommes et des Nains (d’où leur caractère néfaste). Mais, se rendant compte des plans de Sauron, qui se faisait alors passer pour un certain Annatar, Celebrimbor, fabriqua seul les anneaux des Elfes et les cacha, pour qu’ils échappent à l’Ennemi. Malin.

Sauron s’installe au Mordor au cours du Deuxième Âge

Sauron est une créature surnaturelle, dont les origines remontent aux confins du temps et de l’espace. S’il a été au début de son existence une puissance positive (on le surnommait Mairon l’Admirable), il a fini par être corrompu par des forces encore plus grandioses, les Valar, qui dominent les Maiar — classe à laquelle appartiennent Sauron, Gandalf, Saroumane ou encore Radagast.

Les méfaits de Sauront sont documentés dès le Premier Âge, mais c’est lors de l’ère suivante qu’il prend possession du Mordor, une zone sinistrée et encerclée de hautes montagnes. C’est également ici qu’il entreprend l’érection de Barad-dûr, sa grande tour qui accueillera bien plus tard le fameux œil cerclé de feu que l’on voit dans Le Seigneur des anneaux.

La fondation de Barad-dûr survient vers l’an 1 000 du Deuxième Âge, tandis que la fabrication des Anneaux de pouvoir se déroule 500 à 600 ans plus tard. Il est à noter que la raison qui pousse Sauron à s’établir en Mordor est liée à la puissance croissante de Núménor, une Terre sur laquelle les Hommes se sont établis. Et c’est des survivants Núménor que naitra entre autres le royaume du Gondor.

Sauron oeil
L’œil de Sauron, en haut de Barad-dûr. // Source : New Line Cinema

Un symbole de Núménor dans Le Seigneur des Anneaux

Il existe un Arbre Blanc au sommet de Minas Tirith, la cité blanche, siège du Gondor. Il est le témoin de la survivance des Núménoréens en Terre du Milieu, car celui-ci a été longtemps accompagné les Hommes du Deuxième Âge. Et surtout, il s’agit d’un arbre dont l’origine remonte jusqu’au mythique Telperion, un arbre qui luit d’argent, et qui se trouvait à côté de Laurelin, à la lumière dorée.

Telperion a eu comme rejeton végétal un arbre appelé Galathilion, qui lui-même a engendré Celeborn (à ne pas confondre avec l’Elfe, qui porte aussi ce nom). Une pousse de Celeborn a ensuite été prélevée par les Elfes pour être offerte aux Hommes de Núménor. Cette bouture a pris le nom de Nimloth et a été plantée à Minas Ithil, l’ancienne cité. Vous suivez ?

Ce don des Elfes a été planté par Isildur en 3 320 du Second Âge, mais près de dix ans plus tard, Sauron détruit la ville — qui deviendra Minas Morgul, la cité morte. Fort heureusement, Isildur parviendra à prendre avec lui un fruit de Nimloth en fuyant par le fleuve Anduin. Cette pousse, née en Terre du Milieu, sera ensuite plancée à Minas Tirith (aussi appelée Minas Anor).

Arbre Blanc Gondor Minas Tirith
L’Arbre Blanc, sans ses feuilles. // Source : New Line Cinema

C’est cet arbre blanc que l’on aperçoit dans Le Seigneur des anneaux, bien que son aspect soit alors très décharné. C’est aussi la raison pour laquelle la symbolique de l’Arbre Blanc revient souvent au Gondor, sur les bannières et les étendards des gardes. Tous sont ainsi les descendants d’un arbre mythique situé à Valinor, une région légendaire, hors de la Terre du Milieu.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.