Toujours d’après les résultats de l’étude de M:Metrics qui a démontré l’impact de l’iPhone sur le marché des contenus multimédia en ligne, la France accuserait un certain retard sur l’utilisation de jeux vidéo et d’applications téléchargées sur les mobiles.

Alors que chez nos voisins espagnols 12,3 % des abonnés à la téléphonie mobile téléchargent des jeux sur leur téléphone, seuls 4,1 % des Français se prêtent à cette activité ludique. La France est ainsi le mauvais élève parmi les six pays étudiés (les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni). De même, seuls 1,4 % des Français téléchargent d’autres types d’applications pour leurs mobiles, ce qui fait là aussi de la France le dernier du club des six, tandis que les Etats-Unis sont champions avec un maigre 4,7 %.

En revanche, la France est la première dauphine derrière la reine espagnole en matière de nombre d’abonnés à la téléphonie mobile qui déclarent avoir reçu des publicités par SMS (64,7 %). Houra.

Les activités les plus populaires en France sur les mobiles sont l’écoute de musique (14,7 %) et l’envoi et la réception de photos ou de vidéos par MMS (25,5 %).

Sur l’ensemble de l’Europe, 16,9 % des abonnés à la téléphonie mobile disent écouter de la musique avec leur mobile, loin devant les 6,7 % d’abonnés aux Etats-Unis. En revanche, l’Europe est en retard sur les Américains pour la consultation d’informations sur le web mobile, et l’envoi ou la réception d’emails. Preuve que le téléphone mobile n’est pas perçu avec la même utilité de chaque côté de l’Atlantique. Il se dégage de l’étude la confirmation qu’en Europe le mobile est un outil plus ludique et multimédia qu’aux Etats-Unis, où il sert plus volontiers aux affaires.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !