Netflix a gagné 8,8 millions de nouveaux abonnés en ce quatrième trimestre 2019, surpassant les 100 millions à l'international. Sa croissance aux États-Unis est en revanche plus basse que prévu, notamment à cause de la concurrence.

Netflix a désormais 167 millions d’abonnés payants dans le monde, soit 8,76 millions de plus qu’il y a trois mois, a annoncé la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) lors de la présentation de ses résultats du quatrième trimestre 2019, le 22 janvier. C’est 1,16 million de plus que ce qu’elle avait estimé et cela représente une croissance de 20 % par rapport à l’an dernier.

C’est la première fois que la multinationale dépasse les 100 millions d’abonnés à l’international, pour atteindre les 106,5 millions.

Reed Hastings à Paris dans les locaux de Netflix France // Source : (Photo par Dominique Charriau/Netflix)

Disney+ et AppleTV+ en embuscade

En revanche, la croissance aux États-Unis est légèrement plus faible qu’espérée : seulement 420 000 nouveaux abonnés payants (pour un total de 61,04 millions) contre 600 000 anticipés. « Notre faible croissance d’abonnés au Canada et aux États-Unis est probablement due à nos récentes augmentations de tarifs et aux lancements de plateformes concurrentes », a concédé Reed Hastings, le CEO, dans sa lettre aux actionnaires. Netflix a augmenté les coûts de ses abonnements outre-Atlantique en janvier 2019, ce qui représentait à l’époque la plus grosse hausse de son histoire.

Le mois de novembre a en effet été riche en compétition, avec le lancement de deux plateformes de SVOD importantes, Apple TV+ (1er novembre) et Disney+ (12 novembre). Cette dernière s’est d’ailleurs vantée d’avoir engrangé 10 millions d’abonnés en 24 heures.

Reed Hastings a toutefois rappelé que Netflix « avait un bon train d’avance », ayant commencé bien avant les autres et disposant d’un nombre d’abonnés incontestablement plus élevé que les autres : «  Nous allons continuer à faire ce qui a été notre premier objectif depuis 22 ans : satisfaire nos abonnés. Nous pensons que si nous le faisons bien, Netflix continuera à prospérer. »

Et de lancer une petite pique à ses concurrents avec un graphique Google Trends (qui donne les tendances de recherches de Google) à travers le monde, afin de montrer que les internautes se sont plus intéressés à sa série (The Witcher) qu’à celles d’Amazon Prime Video (Jack Ryan), Apple TV+ (Morning Show) ou Disney+ (The Mandalorian).

À noter qu’AppleTV+ a été lancé dans 150 pays au même moment, mais Disney+ doit s’étendre en Europe le 24 mars prochain (dont en France).

Comparaison Google Trends de l’intérêt des gens sur Google pour différentes séries US de différentes plateformes // Source : Une capture de Netflix dans sa lettre du Q4 2019

Netflix a par ailleurs décidé que c’était la dernière fois qu’elle communiquait les résultats des USA à part : à l’avenir, ils seront regroupés dans la zone UCAN, qui correspond environ à «  90 % États-Unis et 10 % Canada », a précisé Netflix au dernier trimestre.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux