Samsung annonce que son Galaxy Note 7 sera de nouveau remis sur le marché. L'entreprise s'engage également à être plus respectueuse de l'environnement.

Le Galaxy Note 7, le fameux smartphone controversé de Samsung, n’a pas encore dit son dernier mot. En ressuscitant de sa tombe, l’appareil se revêtira d’un nouvel équipement technique et peut-être (on l’espère) d’une batterie plus petite. L’entreprise coréenne souligne qu’il s’agit d’une initiative écologique, lors de laquelle les parties récupérables des 4,3 millions de smartphones retirés de la vente ont été réutilisées.

Le projet se développe en trois objectifs complémentaires. Premièrement, Samsung s’engagera à diffuser sur le marché des Galaxy Note 7 non défaillant. Cependant, l’entreprise souligne qu’elle le fera selon les régulations et la demande des différents pays, en s’accordant avec les autorités. Un porte-parole confirme à The Verge que les appareils ne seront pas déployés aux États-Unis. Les Galaxy Note 7 ne seront pas non plus lancés en Inde comme on l’avait imaginé.

Deuxièmement, sur d’autres modèles, les composants seront détachés par des entreprises spécialisées et réutilisés pour des recherches.

Greenpeace salue la « conversion » de Samsung

Enfin, la troisième phase vise à extraire les métaux utiles et précieux des autres composants, comme par exemple le cuivre, le nickel, l’or et l’argent avec l’aide d’entreprises respectueuses de l’environnement.

Cet effort écologique a été salué par Greenpeace (qui avait interrompu le keynote de Samsung lors du dernier MWC), qui souligne sur son blog : « L’annonce de Samsung est le premier pas pour montrer son effort à tracer un nouveau parcours pour recycler les smartphones, en commençant par les Note 7. Greenpeace assurera que Samsung prendra en compte les voix des millions de personnes qui nous soutiennent et qu’il se conformera à l’engagement pris. »

Samsung signale que l’entreprise rejoindra prochainement l’institution européenne de recherche et développement industriel pour concevoir de nouveaux processus de production plus écologiques.

Partager sur les réseaux sociaux