Facebook Live débarque sur PC. Une décision loin d'être anodine. En creux, le réseau social fait comprendre qu'il entend être une alternative à Twitch et YouTube Gaming.

Nous le savons depuis quelques temps maintenant : la vidéo en direct est devenue la priorité de Facebook. Depuis plus d’un an, le réseau social travaille pour placer les diffusions en temps réel au centre de sa plateforme et depuis l’été dernier, n’importe qui peut filmer et diffuser une vidéo en direct sur le site communautaire. Mais jusqu’à présent, il était nécessaire de passer par l’application mobile.

Cette limite vient d’être levée cette semaine. Dans un billet de blog publié le mercredi 22 mars, Facebook annonce que son outil de diffusion en direct est accessible depuis un PC, du moment que celui-ci dispose d’une webcam. La fonctionnalité est en train d’être déployée, il est donc possible qu’elle ne doit pas immédiatement disponible à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Pour le vérifier, il suffit de vous rendre sur le fil d’actualité et de cliquer dans le champ qui sert à écrire un statut. Si vous voyez l’option intitulée « vidéo en direct », c’est bon. Il ne reste alors plus qu’à annoncer la diffusion, définir l’audience que vous visez (juste vos amis ou bien n’importe qui ?) et de suivre les étapes successives. Sinon, armez-vous de patience : ça ne saurait trop tarder.

À quoi pourrait servir Facebook Live sur PC ? Et pourquoi pas à diffuser vos parties de jeux vidéo auprès de vos amis ? Le réseau social ne s’en cache pas : « si vous êtes un joueur, la fonctionnalité va rendre encore plus aisée la diffusion de votre jeu PC vers vos amis et vos abonnés et l’interaction avec eux pendant que vous jouez ». De quoi venir marcher sur les plates-bandes de Twitch et YouTube Gaming.

league-legends-macbook

Facebook précise que son service prend en charge divers logiciels de diffusion en direct, citant en exemple Open Broadcaster Software, Wirecast ou XSplit, pour partager en toute simplicité le flux d’un écran lors d’une séquence en direct. De cette façon, les spectateurs pourront voir à la fois votre partie et votre bouille en train de parcourir les étendues virtuelles de votre jeu.

Le succès de la diffusion de parties de jeux vidéo n’a pas échappé à Facebook. Pour vous donner une idée du marché, en juillet 2014, Twitch a attiré à lui plus de 55 millions de visiteurs uniques qui ont regardé un total de 15 milliards de minutes sur la plateforme, qui elle-même offre une tribune à plus d’un million de diffuseurs. Un succès tel qu’Amazon a lâché près d’un milliard de dollars pour en prendre le contrôle.

Des différences. Pour combien de temps ?

Cela étant, Facebook Live n’est peut-être pas encore aussi intéressant qu’un Twitch. Il ne faut pas oublier que la plateforme d’Amazon dispose pour le moment de fonctionnalités plus élaborées — dont Facebook Live se dotera peut-être un jour — et qu’elle propose un système de rémunération à base d’encouragements. Et si les diffuseurs peuvent en tirer un petit pécule, Amazon, lui, touche le pactole.

Mais attention, ces différences ne dureront pas : Facebook est en effet lui aussi en train de réfléchir à un système de monétisation qui lui permettrait au passage de prélever une petite commission. Enfin, le site communautaire a un autre atout indéniable : sa base d’utilisateurs, qui se situe à hauteur des 2 milliards d’inscrits. Selon des chiffres datant de 2015, l’audience de Twitch s’élève à tout juste 100 millions de visiteurs

Mais Facebook rappelle que sa plateforme de diffusion en direct peut servir à toutes sortes de choses : vous pouvez très bien concocter un guide d’apprentissage en vidéo à grand renfort de diaporamas, de contenus en superposition et ainsi de suite. Si vous êtes un artiste, vous pouvez lancer un direct et alterner sans peine entre la caméra et le plateau pour narrer votre processus  créatif, ajoute le site.

Partager sur les réseaux sociaux