Bluesky, le réseau social décentralisé autrefois présenté comme une alternative viable au X d’Elon Musk, est sur une pente négative. Jack Dorsey, qui rêve d’une plateforme décentralisée, a quitté son conseil d’administration.

Jack Dorsey, le créateur de Twitter, est-il toujours impliqué dans le projet de réseau central décentralisé Bluesky ? La réponse est « non », comme l’a très mystérieusement commenté l’entrepreneur le 4 mai 2024.

Bluesky est une plateforme lancée au printemps 2023, avec l’objectif d’offrir un refuge aux historiques de Twitter agacés par le X d’Elon Musk. Comptes payants pour manipuler l’algorithme, modération quasi-disparue, contenus violents et sexuels mis en avant, rémunération de la désinformation… Le milliardaire, en seulement quelques mois, a amplifié les maux de Twitter. Bluesky a connu son heure de gloire fin 2023, grâce à une petite communauté très active et solidaire, mais le projet semble avoir du plomb dans l’aile.

Interrogé par un internaute sur son implication dans Bluesky, Jack Dorsey annonce son départ.
Interrogé par un internaute sur son implication dans Bluesky, Jack Dorsey annonce son départ. // Source : X

Bluesky peut-il sortir de sa bulle ?

En mai 2024, Bluesky n’est pas mort. Quelques milliers d’utilisateurs l’utilisent encore activement, grâce aux communautés qu’ils ont su créer. Un phénomène d’autant plus prégnant dans la sphère francophone, pour qui Threads, l’alternative à Twitter créée par Meta, est arrivée tardivement. Les Américains et les Anglais sont beaucoup plus nombreux sur Threads que sur Bluesky, tandis que les Français anti-Twitter utilisent le réseau social décentralisé. Mais, gare à l’effet de bulle : dans les deux cas, Twitter reste de très loin la plateforme la plus utilisée (notamment par celles/ceux qui lisent les messages des autres, mais ne publient pas).

Capture d'écran de Bluesky, qui s'inspire beaucoup de Twitter.
Capture d’écran de Bluesky, qui s’inspire beaucoup de Twitter. // Source : Capture Numerama

En novembre 2023, Bluesky s’était félicité d’avoir passé les 2 millions d’inscrits. Un cap symbolique, cependant minuscule à échelle d’Internet. Rien ne dit d’ailleurs que ces 2 millions de personnes utilisaient Bluesky quotidiennement, quand Threads et X revendiquent plusieurs centaines de millions d’utilisateurs tous les mois. Même Mastodon, en nombre d’inscrits, est nettement plus grand que Bluesky.

Depuis cette dernière communication, Bluesky a effectué un changement majeur : la fin de son système d’invitations. Il est possible de s’inscrire sur la plateforme quand on le souhaite depuis février 2024, ce qui aurait au moins ajouté 1 million de curieux à l’application. Dans une interview auprès de The Verge en février 2024, l’entreprise revendiquait 1,6 million d’utilisateurs mensuels, sans détailler la méthodologie de recensement.

L'interface de Bluesky // Source : Numerama
L’interface de Bluesky sur mobile. // Source : Numerama

Toute la promesse de Bluesky réside dans son caractère décentralisé, un des rêves de Jack Dorsey, le créateur de Twitter. C’est aussi un de ses défis majeurs, puisque Bluesky s’appuie sur une technologie nouvelle appelée AT Protocol. Le problème est que les autres plateformes décentralisées, comme Mastodon et Threads, s’appuient sur le protocole ActivityPub. Si personne ne rejoint AT Protocol, Bluesky est condamné à rester une bulle.

Jack Dorsey, je t’aime moi non plus avec Elon Musk

D’une certaine manière, Bluesky est né de Twitter. Le créateur du réseau social travaille depuis 2020 sur une plateforme décentralisée, qui a finalement donné naissance à une entreprise distincte (Elon Musk, au rachat, s’est opposé à l’idée). Jack Dorsey est convaincu qu’une plateforme décentralisée peut régler les problèmes des réseaux sociaux, avec des algorithmes transparents et des modérations plus intelligentes.

Pourquoi abandonner Bluesky ? Jack Dorsey ne le dit pas, même si le compte officiel du réseau social a confirmé qu’il était à la recherche d’un nouveau dirigeant. Jack Dorsey semble toujours militer pour les réseaux décentralisés, mais pas celui de son ancienne entreprise. Son lien avec Elon Musk est aussi étrange, puisqu’il n’hésite pas à le critiquer puis à lui déclarer son admiration très régulièrement.

Bluesky confirme le départ de Dorsey.
Bluesky confirme le départ de Dorsey. // Source : Bluesky

Pour Jack Dorsey, qui s’est désabonné de toute l’équipe Bluesky (il ne suit plus qu’Edouard Snowden, Stella Assange et Elon Musk) et qui a supprimé son compte Bluesky, X semble être la meilleure plateforme pour l’instant. Il l’utilise actuellement pour commenter une autre de ses passions : le rap. La priorité actuelle de Jack Dorsey est de défendre la supériorité de Kendrick Lamar sur Drake, plutôt que celle de Bluesky sur X.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.