Une fausse photo de Katy Perry a généré plus de 13 millions de vues sur la plateforme X. Même la mère de la chanteuse est tombée dans le panneau.

Le message est accompagné de plusieurs emojis « explosion », pour manifester la surprise et la joie. « Oh ma petite plume, je ne savais pas que tu étais allée au Met Gala ! Quelle magnifique robe ! » écrit la mère de Katy Perry à sa fille dans un échange privé, le 6 mai 2024 au soir. Le texte s’accompagne d’une capture d’écran d’une image où l’on voit la chanteuse avec une magnifique robe à fleurs en impression 3D.

Cette robe n’existe pas, Katy Perry n’assistait même pas au grand Gala annuel caritatif, qui réunit les stars les plus en vogue. « Attention ! », répond l’artiste à sa mère. « Tu t’es faite avoir par l’IA ! » C’est elle qui a partagé cet échange sur son compte Instagram officiel, engrangeant rapidement plus d’un million de « likes ». La légende affirme : « Je n’étais pas au Met, j’avais du travail. »

À chaque fois, le thème de l’événement est relié à celui de l’exposition de mode annuelle de l’Institut du costume. En 2024, c’était « Garden of Time ». La fausse robe de Katy Perry rentre pile dans la thématique végétale. En plus d’être appropriée pour l’occasion, elle détonne par rapport aux autres tenues, réelles, par son audace et ses finitions ambitieuses.

Katy Perry a diffusé le SMS envoyé par sa mère
Katy Perry a diffusé le SMS envoyé par sa mère

13 millions d’impressions en 10 heures

L’internaute qui est à l’origine de ce fake se surnomme javi. Il a publié la fausse image sur X (ex-Twitter) le 6 mai au soir, alors que la plateforme était inondée de vraies photos de stars sur les escaliers du Metropolitan Museum of Art. En à peine 10 heures, elle a engrangé plus de 13 millions de vues.

En légende, on trouve une « note de la communauté » qui explique que l’image a été « générée par une IA », et que les escaliers que l’on voit datent du Met Gala de 2018 et non de 2024. Malgré cette précision, de nombreux internautes sont tombés dans le panneau, sans réussir à authentifier la photo.

L’image, bien que signalée comme fausse, n’avait toujours pas été supprimée, une demi-journée après sa publication. Elon Musk, le nouveau patron de X, s’était pourtant engagé à lutter contre les fake news et les bots en fin d’année dernière.

Capture d'écran du tweet qui a accumulé 13 M de vues en 10 heures
Capture d’écran du tweet qui a accumulé 13 M de vues en 10 heures

Les motivations de l’internaute à l’origine de ce fake ne sont pas claires ; il pourrait s’agir d’une simple envie de générer un maximum d’engagement. Sur X, les créateurs de contenus qui paient un abonnement premium sont rémunérés en fonction du nombre de vues mensuelles de leurs publications (lire ici notre article sur ce qu’on appelle l’engagement bait).

Il devient de plus en plus rare de parvenir à distinguer une vraie photo d’une image générée par intelligence artificielle : en à peine deux ans, les logiciels de génération par IA ont fait des progrès phénoménaux. Il y a deux semaines encore, une fausse photo d’une Tesla accidentée, générée avec Midjourney, semait le doute sur le web.

@numerama

L’IA de Midjourney s’est énormément améliorée en à peine deux ans prompt tech Numerama futur #midjourney

♬ son original – Numerama – Numerama

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.