Samsung a décidé de repousser la sortie de son Galaxy S8. Il ne sera pas présenté au Mobile World Congress de Barcelone, qui doit s'ouvrir le 27 février prochain.

On annule tout ! Alors que les rédactions de FrAndroid et Numerama prévoyaient d’envoyer une délégation de 9 journalistes pour couvrir la sortie mondiale du Galaxy S8, le premier smartphone Samsung haut de gamme qui n’explose pas depuis un an, Koh Dong-jin, responsable de la division mobile du géant coréen a affirmé à Reuters que le fer de lance ne serait pas présente à Barcelone. Après trois années pendant lesquelles Samsung a utilisé le salon pour présenter ses flagships, cette édition 2017 devrait être marquée par une présence plus diluée du géant coréen.

Évidemment, cette annonce peut décevoir : avec l’annulation du Galaxy Note 7, Samsung n’a pas sorti de smartphone depuis presque un an maintenant, se contentant d’améliorer sa gamme A. De plus, les conférences de Samsung sont généralement des moments intéressants pour saisir quelque-chose de l’industrie — si ce n’est du monde : rappelez-vous, l’année dernière, c’était lors de la conférence espagnole du géant que Mark Zuckerberg était venu parler de la réalité virtuelle. Avec la photo que vous connaissez.

Mais c’est un choix probablement compréhensible après l’année infernale que vient de vivre le constructeur, qui ne veut pas reproduire les erreurs de 2016 en 2017. Et il avait été dit que Samsung, en proie à une hybris démesurée, avait obligé ses employés à sortir un smartphone qui pourrait écraser le prochain iPhone. Dans la précipitation, plusieurs erreurs avaient été commises, dont celle irréparable qui a causé la perte du Galaxy Note 7.

Une bonne leçon qui a, a priori, été retenue. Il faut noter également que Samsung se trouve en ce moment pris dans le scandale d’état qui paralyse la Corée du Sud. Les autorités locales reprochent au géant d’avoir financé des associations possédées par une secte coréenne, en échange de faveurs politiques. Même si le dirigeant-héritier de Samsung ne sera pas arrêté, il y a fort à parier qu’une enquête de cette ampleur ralentisse quelques processus dans la machine Samsung.

Koh Dong-jin se veut pourtant rassurant : il y aura bien un Galaxy S8 cette année. Mais plus tard.

Partager sur les réseaux sociaux