Apple a relancé le marché du petit smartphone puissant avec son iPhone SE. Existe-t-il des concurrents sérieux sur Android ou faut-il faire preuve de patience ?

Avec son nouvel iPhone présenté il y a quelques jours, Apple n’a pas révolutionné la téléphonie connectée (mais peut-on décemment vouloir une explosion de performances tous les 6 mois ?), mais a joué une carte très intéressante sur le marché. Depuis la sortie du Galaxy Note de Samsung de 5 pouces, qui était présenté à l’époque comme un très gros smartphone jusqu’à le confondre avec une tablette tactile, la diagonale des écrans n’a cessé d’augmenter. Et le très grand est devenu la norme. En 2016, pourtant, combien de personnes regrettent les smartphones à diagonale décente, qui ne font pas double emploi avec des luges ?

Beaucoup, assurément, puisque Apple affirme avoir vendu plus de 30 millions d’iPhone de 4 pouces en 2015 alors que les fers de lance de la gamme étaient deux smartphones de 4,7 pouces et plus. Cela signifie quelque chose d’assez simple : beaucoup de clients sont prêts à sacrifier la nouveauté technologique et le dernier smartphone à la mode pour avoir simplement un smartphone plus petit, qui tient bien dans la main.

Apple avait déjà tâté le terrain avec son 5C
Apple avait déjà tâté le terrain avec son 5C

Le format de 4 pouces a d’ailleurs longtemps été considéré comme idéal par Apple et beaucoup d’utilisateurs, dans la mesure où il permet à un pouce pas trop grand d’utiliser tout l’écran sans bouger le smartphone dans la paume de la main. Ou de passer par des tours de passe-passe : un double tap sur le bouton central d’un iPhone 6 permet aujourd’hui de faire descendre les rangées d’applications pour atteindre celles du haut. Nous ne nous faisons donc pas trop d’inquiétude sur le fait qu’Apple puisse vendre des palettes pleines d’un smartphone de 4 pouces, haut de gamme, à 489 euros — ce qui en fait le smartphone le moins cher jamais sorti par la marque.

Mais voilà, tout le monde n’apprécie pas iOS et l’écosystème Apple. Dès lors, la question se pose : existe-t-il des équivalents à l’iPhone SE sur Android ? Vu le nombre de smartphones Android qu’on trouve sur le marché, on aurait été tenté de répondre positivement à cette question, mais en creusant un peu, on remarque qu’elle s’avère bien plus complexe. Nos confrères de FrAndroid ont essayé d’y répondre en opposant à l’iPhone SE des smartphones Android en prenant les caractéristiques les unes à la suite des autres. Cela signifie en creux que la réponse à la question est absolument négative : il n’y a aujourd’hui aucun concurrent à l’iPhone SE qui répond point par point à cette demande.

En effet, le dernier smartphone qui s’approchait des 4 pouces sous Android est le Galaxy S4 Zoom, sorti en 2013. Ce n’est clairement pas un appareil qu’on peut vous conseiller aujourd’hui, d’autant que son format est assez étrange : c’est une sorte de smartphone greffé sur un appareil photo compact.

Sur Android, les plus petits smartphones possèdent aujourd’hui un écran de 4,6 pouces, soit à peu près l’équivalent de l’iPhone 6S. Un Galaxy S7, fer de lance de Samsung et de l’écosystème powered by Google a un écran de 5,1 pouces. Si l’on veut trouver un smartphone Android qui marie donc les performance et le côté compact de l’iPhone SE, c’est plutôt vers Sony qu’il faut se tourner, avec son Z5 Compact. Le petit smartphone de la marque, sorti fin 2015, est équipé d’un capteur photo haut de gamme de 23 mégapixels et propulsé par un processeur Snapdragon 810, largement de quoi faire tourner toutes les applications et jeux récents.

L’appareil est sorti à 599 euros, soit 100 euros de plus que l’iPhone SE mais a rapidement baissé dans les rayons numériques : on peut aujourd’hui le trouver à 433 € sur Amazon ou 379 € sur Priceminister, ce qui en fait un concurrent intéressant et pas hors de prix.

DSC_2679-1000x546

La meilleure réponse à cette question reste pourtant la patience. C’est à peu près sûr : les constructeurs qui proposent des smartphones Android vont s’engouffrer dans la brèche ouverte par Apple et nous verrons débarquer des smartphones de 4 pouces bien équipés en 2016. Comme les mains et les goûts des utilisateurs ne sont pas uniformes, il fallait bien que quelqu’un relance le marché de la téléphonie intelligente haut de gamme dans un format restreint.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos