L'agence spatiale européenne fait aujourd'hui décoller à Baïkonour la première mission ExoMars, qui a pour double objectif de déterminer si la planète rouge a pu accueillir la vie et de tester l'entrée dans l'atmosphère martienne d'un atterrisseur lourd.

Même si nous envoyons des rovers et des sondes sur Mars depuis longtemps maintenant, la planète rouge a encore bien des mystères à nous dévoiler. La mission européenne ExoMars, portée par l’Agence Spatiale Européenne et l’agence russe Roscomos, a un objectif des plus palpitants : essayer de savoir si, oui ou non, la vie est présente ou l’a été sur le sol martien. Rien que ça. Le décollage de la première fusée dans le cadre de cette mission a lieu ce lundi 14 mars à 10h31 et vous pourrez suivre son lancement en direct sur la page dédiée de l’ESA ou sur le live du CNES, en français que vous retrouverez ci-dessous.

Cette première fusée va transporter deux équipements jusqu’à la planète rouge. Le premier est un orbiteur nommé savamment ExoMars Trace Gas Orbiter qui aura pour mission d’analyser avec finesse les gaz présents dans l’atmosphère de la planète. C’est notamment l’origine du méthane qu’il aura pour tâche d’élucider. Ce gros engin ne sera pas uniquement un laboratoire scientifique en orbite autour de la planète, mais aussi une sorte de station relai entre la Terre et les opérations qui se passeront au sol. C’est lui qui se chargera de communiquer à notre bonne vieille planète les résultats des opérations en cours sur la planète rouge.

Parce que cette première mission ne compte pas seulement tourner autour de la planète. L’orbiteur est accompagné d’un atterrisseur expérimental nommé Schiaparelli, pesant tout de même 600 kilos et qui aura pour mission de tester les procédures d’atterrissage sur la planète rouge. Il doit tester une entrée dans l’atmosphère et une descente au calme sur la planète. C’est un élément très important pour les futures missions martiennes habitées car ce type d’atterrisseur pourrait être, à l’avenir, utilisé pour envoyer de l’équipement aux astronautes en faction dans le désert martien.

Le deuxième lancement du programme ExoMars aura lieu en 2018 et il s’agira d’un rover qui sera déployé pour analyser le sol martien. D’ici là, nous aurons des résultats passionnants à suivre de la mission qui décolle aujourd’hui et arrivera autour de la planète dans 7 mois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés