2017 marque la diffusion de la septième et avant dernière saison de Game of Thrones, la série évènement de ces sept dernières années. Julie Escurignan, spécialiste du sujet, revient pour Numerama sur l’expérience transmédiatique des fans de l'œuvre.

Game of Thrones, la série télévisée issue de la saga romanesque écrite par l’écrivain américain George R. R. Martin et devenue un véritable phénomène culturel dans le monde entier, entame cette année sa septième et avant-dernière saison.

Mais que sait-on finalement de l’engouement des fans pour cette série TV et de la façon dont ils vivent leur passion pour cette œuvre médiévale fantastique, qui connaît un vif intérêt en France ?

Julie Escurignan, doctorante en Médias et Communication à l’Université de Roehampton à Londres, dont le sujet de thèse, « Game of Thrones Fans Project », consiste à étudier l’expérience transmédiatique des fans de Game of Thrones, nous éclaire sur le sujet.

Il n’y a pas vraiment de spoiler dans cet article, simplement des mentions de théories de fans, mais nous préférons prévenir que guérir les plus divulgâcho-sensibles d’entre nos lecteurs et lectrices.

Numerama – Existait-il des évènements autour de Game of Thrones avant l’adaptation en série TV ?

Julie Escurignan – Avant l’adaptation de l’œuvre de Martin en série télévisée, il existait en effet des évènements autour de A Song of Ice and Fire, notamment des « LARP » (jeu de rôle grandeur nature) et des conventions littéraires comme WorldCon.

Certains pays sont-ils plus sujets à une « Game of Thrones mania » que d’autres ? La ferveur est-elle propre à certaines communautés ?

J.E. – D’après les résultats préliminaires de mes recherches, il n’y a pas de pays plus sujet à une « Game of Thrones mania ». Bien entendu, il y a une communauté anglophone extrêmement visible (du fait que GoT soit une production américaine, mais aussi de par la place de l’anglais comme langue de communication dans le monde).

cosplay game of thrones
Cosplayers Game of Thrones au MCM London Comic Con, octobre 2016.
Crédits : Julie Escurignan

Il y a un nombre important de fans aux États-Unis et en Australie, où des conventions de fans dédiées à Game of Thrones ont lieu, mais aussi en Amérique latine, où les fans mexicains et chiliens sont très actifs, et en Europe. J’ai par exemple récemment appris par une cosplayeuse serbe que Game of Thrones était un véritable phénomène là-bas, car pour les habitants, la série résonne avec le passé médiéval du pays.

Peut-on parler d’une communauté internationale de fans, dans le sens où chacun, quel que soit son pays, vit globalement la même expérience ?

J.E. – Loin de là ! Il y a en effet une communauté internationale de fans dans le sens où chaque fan est attaché à Game of Thrones, mais les fans ne vivent pas la même expérience. L’expérience varie en fonction du fan : certains regardent la série et en parlent autour d’eux, d’autres sont présents essentiellement en ligne, d’autres encore achètent des produits dérivés ou créent des fanfictions ou du fanart. Une partie des fans fait du cosplay, une autre va visiter les lieux de tournage de GoT…etc. De nombreux fans combinent plusieurs de ces profils, mais ils n’ont pas tous la même expérience.

Les fans de Game of Thrones ne vivent pas la même expérience

Ceci est dû au fait qu’ils n’ont pas tous le même accès à Game of Thrones, pour des questions culturelles, financières ou linguistiques : un fan mexicain m’a par exemple dit qu’au Mexique, les fans n’avait pas accès à beaucoup de produits officiels.

En France, certains fans confient se sentir plus isolés car ils ne comprennent pas l’anglais et n’ont donc pas accès à tout ce qui mis en ligne par HBO. Les questions linguistiques et financières sont selon moi centrales pour expliquer les différences en termes d’expérience de fans.

Quels sont les pays de référence pour assister à des événements liés à la série ?

J.E. – Les pays où le plus d’évènements ont lieu sont le plus souvent des pays occidentaux anglophones. Ainsi, aux États-Unis ont lieu les fameux Comic Con (dont San Diego Comic Con) et DragonCon. Des conventions dédiées à Game of Thrones y sont aussi organisées comme Ice and Fire Con ou Con of Thrones, lancé en 2017.

game thrones épée
La collection d’épées de Game of Thrones de l’Iron Throne Experience, MCM London Comic Con, mai 2017.
Crédits : Julie Escurignan

Il y a également une convention dédiée à Game of Thrones en Australie (ThronesCon), et des conventions importantes en Angleterre (dont le Comic Con de Londres, mais qui n’est pas centré sur GoT).

En outre, des projets amateurs se développent un peu partout, comme ce projet avorté de convention GoT à Carcassonne en 2014, ou ces réunions de fans dans des bars lors de la diffusion des épisodes de la série (on peut à ce titre citer le Burlington Bar à Chicago qui diffuse Game of Thrones tout en filmant les réactions des fans).

Le fait de ne pas parler anglais est-il pénalisant pour un fan ?

J.E. – Tout dépend du degré d’implication du fan et de l’expérience qu’il souhaite avoir. Pour les fans qui veulent profiter de tout ce qui leur est offert par HBO, cela peut être handicapant, oui. Cependant, certaines communautés non anglophones sont extrêmement actives et permettent aux fans d’échanger avec leurs compatriotes, limitant en partie le sentiment d’isolement.

En France notamment, la communauté de La Garde de Nuit, plutôt centrée sur les livres mais s’intéressant aussi à la série, est très active et permet aux fans francophones de discuter de l’œuvre de Martin en français. Mais il est indéniable qu’il y a plus de contenu, tant émanant d’HBO que des fans, en anglais qu’en toute autre langue.

Les théories comme L+R = J sont-elles jugées plus ou moins crédibles selon les pays/communautés ou il existe plutôt un consensus sur ces questions ?

J.E. – Je ne saurais vous dire. L+R=J est une théorie très connue et populaire. Peu de théories deviennent aussi connues. Donc on peut dire que quand certaines théories arrivent à ce stade de propagation (être traduites et diffusées dans les diverses communautés de fans), c’est qu’elles sont consensuelles parmi les fans.

game-thrones-ned-stark
Ned Stark, interprété par Sean Bean dans la première saison de la série TV.

Certains pays développent-ils des théories qu’on ne retrouve pas forcément dans d’autres ?

J.E. – J’imagine que oui, les fans sont prolifiques en matière de théorie (ce qui s’entend aisément avec une série comme GoT), mais je n’ai pas fait de recherche spécifique sur le sujet.

Quelles sont les communautés en ligne de référence ? En trouve-t-on généralement une par pays ou bien les sites anglophones monopolisent le créneau ?

J.E. – Les différentes communautés en ligne (je me réfère ici à des communautés constituées sur des forums, avec des sites Internet encyclopédiques et appuyées de réseaux sociaux. On peut également trouver des communautés sur Reddit ou uniquement sur les réseaux sociaux) ne s’organisent pas par pays mais par langue. Ainsi, la communauté anglophone de Westeros.org est, comme on peut s’y attendre, la plus grande communauté de fans.

La communauté francophone est active, très bien organisée et constituée de nombreux fans

Cependant, les communautés hispanophone (Hielo y Fuego Wiki) ou francophone (La Garde de Nuit) sont actives, très bien organisées et constituées de nombreux fans. Toutes ces communautés sont en lien les unes avec les autres. Si vous êtes sur la page Wiki de Westeros.org, changer de langue vous permettra de basculer automatiquement sur les sites Internet des autres communautés.

Y a-t-il une distinction nette entre les fans de la série TV et ceux des livres sur les communautés en ligne ?

J.E. – Oui, dans les forums, il y a des discussions séparées livres/série télévisée car certains fans des livres ne souhaitent pas regarder la série et vice versa. On trouve des discussions communes bien sûr, mais on remarque une vraie distinction entre fans de la série et fans des livres, notamment avec les fans qui suivaient les livres bien avant que la série ne soit réalisée.

cosplay game of thrones
Cosplayers Game of Thrones au MCM London Comic Con, mai 2017
Crédits : Julie Escurignan

Quel genre de créations dérivées de la série est le plus populaire, d’après votre expérience ? Les fanarts, fanfictions ou les produits vendus en ligne ?

J.E. – Étant donné que je n’étudie que peu les fanfictions, je ne suis pas en mesure de répondre pour ces dernières. Par contre, pour ce qui est des autres créations, je dirais que les fanarts, essentiellement dessins et peintures, circulent beaucoup, à la fois sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), sur des sites tels que DeviantArt ou Reddit et comme produits vendus en ligne (notamment sur Etsy).

Cependant, on trouve aussi beaucoup de créations d’objets Game of Thrones : bijoux ou vêtements, destinés à montrer son attachement à la série ou à usage des cosplayers, objets de décoration en tous genres…etc. Les fans de Game of Thrones font preuve d’une créativité et d’un talent impressionnants, que ce soit à des fins personnelles ou commerciales.