Alors qu’il n’aurait pu être qu’une simple blague, Another Crab’s Treasure s’impose comme une relecture intéressante du genre soulslike. Il a de belles idées à défendre pour peaufiner un gameplay fondé sur l’exigence. Notre test.

Difficile de ne pas croire en une vaste farce quand on s’intéresse à Another Crab’s Treasure. Un tour sur le compte Twitter du studio Aggro Crab permet de découvrir l’approche déjantée des développeurs, enchaînant les jeux de mots pour « vendre » ce qu’ils présentent comme un Dark Souls, mais avec un crabe. Comme si l’humour pouvait se marier avec un style de jeu connu pour son austérité, et puisant généralement dans un univers cryptique.

Another Crab’s Treasure prend donc le total contrepied du genre, avec un ton loufoque. On y incarne Krill, un jeune bernard-l’hermite qui se fait voler sa coquille alors qu’il pensait vivre sa meilleure vie de crustacé sur une plage sans histoire. Dans les profondeurs marines, il va découvrir tout un univers inconnu, où les autochtones ont fait des déchets une monnaie d’échange. C’est le point de départ parfait pour enchaîner les quêtes, au sein d’un monde rempli d’idées. Tout est crédible dans Another Crab’s Treasure, de la duchesse qui se bat avec une boule à thé aux briquets et détritus qui polluent les fonds. On sourit souvent en voyant les trouvailles de design.

Another Crab’s Treasure est un excellent Dark Souls

Disponibilité

Another Crab’s Treasure est disponible sur PS5, Xbox Series S, Xbox Series X, Nintendo Switch et PC. On le trouve aussi dans le Xbox Game Pass.

Au début d’Another Crab’s Treasure, Krill est sans défense et dépourvu de sa coquille. Mais, très vite, il va devoir se retrousser les pinces pour se défendre contre une horde d’ennemis, composée de crabes, d’anguilles, entre autres représentants de la faune locale. Heureusement, il va pouvoir compter sur une arme de premier choix : une fourchette, qui gagnera en puissance au fur et à mesure de l’aventure (en recyclant des clés auprès d’un forgeron). Il pourra aussi ramasser ce qu’il trouve en chemin et s’en faire une carapace, de la canette à la souris d’ordinateur, en passant par la balle de tennis ou la coupe de champagne.

Dans l’approche et dans l’exigence, Another Crab’s Treasure est bien un héritier des Dark Souls

Another Crab’s Treasure ajoute effectivement une notion d’armure temporaire au gameplay qu’on connait déjà de la formule des soulslike — débarrassée ici de la jauge d’endurance dans les combats. L’air de rien, cela change beaucoup la dynamique du gameplay, davantage axée sur la parade avec un équipement de fortune. Chaque objet transformé en coquille a ses propres propriétés, en termes de résistance, de pouvoir magique et de poids. Cela permet de varier les plaisirs, y compris au sein d’un même affrontement — sachant qu’on peut trouver coquille idéale à son crustacé (par exemple, la canette et ses attaques à base de bulles ajoutant de la distance). Cet élément participe aussi à la survie de Krill, qui est très vulnérable quand il n’a rien sur le dos, même face à des ennemis qui sont plus ridicules qu’impressionnants. Ces armures, qu’on a l’opportunité de changer régulièrement, rééquilibrent vraiment les rapports de force.

Another Crab's Treasure // Source : Capture Xbox
La Duchesse et son arme en forme de boule à thé. // Source : Capture Xbox

Sinon, Krill progresse comme dans un Dark Souls : en récoltant des points d’expérience, qui servent aussi à s’approvisionner dans les boutiques. Comme dans un jeu de FromSoftware, mourir signifie qu’il faudra se rendre illico sur sa dépouille pour ne pas perdre tout ce qu’on a accumulé auparavant. On retrouve aussi les points de téléportation et les ennemis qui reviennent à la vie quand on s’y repose. Dans l’approche et dans l’exigence, Another Crab’s Treasure est bien un héritier des Dark Souls. Mieux, il respecte brillamment tout ce qu’ils ont apporté. En témoigne la barre de vie qui ne fait pas un pli si on rate une parade ou si on esquive mal. Seule l’architecture des niveaux n’est pas à la hauteur des meilleurs, sauf peut-être dans les ultimes environnements du jeu. L’un d’eux est un véritable hommage à la zone Farum Azula d’Elden Ring (vous en ferez des cauchemars, tant c’est alambiqué) — il y a pire comme inspiration. On a même droit à l’équivalent du marais empoisonné.

Another Crab's Treasure // Source : Capture Xbox
Au début, Krill perd sa coquille // Source : Capture Xbox

Another Crab’s Treasure offre quand même diverses options pour adoucir la difficulté. D’entrée, on peut choisir de ressusciter près d’un boss, pour éviter de se coltiner un chemin qui peut être périlleux. Puis, dans les menus, il est possible d’activer toute une palanquée d’aides : augmentation de la durabilité des coquilles, réduction des dégâts subis, prolongation de la fenêtre de parade ou encore ralentissement du temps. Autant d’assistances qui peuvent permettre à tout le monde d’apprécier le jeu d’Aggro Crab, qui assume sa filiation à Dark Souls, mais ne veut pas ériger des barrières trop hautes. Au moins laisse-t-il le choix : certains voudront vivre l’expérience brute (difficile tout ce qu’il faut, et loin d’être insurmontable), d’autres chercheront simplement à apprécier l’univers rigolo — qui cache une satire sur la pollution. Grâce à ces multiples approches, on peut conseiller Another Crab’s Treasure à tous.

Another Crab's Treasure // Source : Capture Xbox
On trouve (hélas) de tout au fond des mers. // Source : Capture Xbox

En revanche, force est de reconnaître qu’Another Crab’s Treasure n’est pas un foudre de guerre technique. Sur Xbox Series X, on a dû déplorer plusieurs ralentissements, y compris dans des moments calmes et alors que les ambitions visuelles ne sont pas élevées (le design cartoon est simpliste). C’est d’autant plus dommage que les animations sont réussies : la manière dont court Krill est hilarante. Aussi, si vous restez immobile pendant quelques secondes, le héros jonglera avec une fleur de soin — et il pourra même la perdre si vous ne la rattrapez pas. Bon point : Aggro Crab a déjà annoncé que plusieurs mises à jour sont prévues pour rendre Another Crab’s Treasure bien plus performant.

Le verdict

Another Crab's Treasure
8/10

Another Crab’s Treasure

Voir la fiche

Another Crab’s Treasure n’est pas une blague. Sous ses airs de parodie de Dark Souls articulée autour d’un héros atypique (un bernard-l’hermite) se cache une proposition vraiment réussie, dans un genre où il est pourtant si difficile de faire sa place. L’équilibre des combats est idéal, sachant que le challenge peut être adouci par des assistances optionnelles.

Le jeu développé par Aggro Crab se permet aussi d’avoir ses idées à lui, les armures qui remplacent la coquille du héros en tête. Elles insufflent une vraie personnalité à cet Another Crab’s Treasure, qui rivalise d’idées de design pour rendre son univers tout à la fois crédible et attachant.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.