PlayerUnknown's Battlegrounds est en train de réussir son lancement sur Steam. Il est sur toutes les lèvres et, ce week-end, il s'est même permis de battre Counter Strike: Global Offensive en termes de joueurs connectés en même temps. Prouesse.

Quand on se lance dans le grand bain des jeux multijoueurs sur Steam, on doit composer avec certains ténors a priori imbattables eu égard à leur longévité. On pense bien évidemment à Counter Strike : Global Offensive ou encore Dota 2, les deux titres maison. De fait, lorsqu’un petit Poucet se permet de les regarder les yeux dans les yeux, il faut le signaler et on peut y voir l’éventuelle marque d’un futur grand. Cette histoire, c’est celle de PlayerUnknown’s Battlegrounds, un nom qui n’échappe à personne depuis quelques mois. Et qui n’échappera plus à personne dans les suivants.

PUBG > CS:GO

Bien sûr, PlayerUnknown’s Battlegrounds et ses 6,3 millions de joueurs sont encore loin de Counter Strike : Global Offensive et ses 30,7 millions de fans. Mais, qu’à cela ne tienne, ce week-end, le premier a revendiqué un pic d’utilisateurs supérieur au second. D’après NoFrag, samedi 5 août, il y a eu jusqu’à 545 639 joueurs connectés en même temps sur PlayerUnknown’s Battlegrounds contre 522 251 pour CS GO. En à peine six mois d’existence (il est disponible en accès anticipé depuis mars), le battle royale game de Bluehole Studio peut donc se targuer d’avoir battu le FPS culte de Valve le temps de quelques heures.

On peut donc comprendre que les joueurs Steam ont besoin d’un peu de nouveauté cet été et PlayerUnknown’s Battlegrounds répond à ce besoin. Lâchés sur une île de 8 km sur 8 développée avec l’Unreal Engine 4, les participants doivent trouver des ressources et des armes pour survivre coûte que coûte, seuls contre tous. Un principe addictif rappelant le film culte Battle Royale et la saga Hunger Games, avec des mises à jour régulières pour pimenter l’expérience. Le succès est fulgurant (plus de 6 millions de ventes et une progression commerciale énorme ces dernières semaines) et la popularité est au rendez-vous. De quoi effrayer Counter Strike : Global Offensive sur le long terme ? Il est encore trop tôt pour le dire mais la performance était à souligner.

Partager sur les réseaux sociaux