Pour Nintendo, il vaut mieux sortir cinq jeux en neuf mois plutôt qu'autant d'un coup. On peut tromper mill...

Si on retire The Legend of Zelda : Breath of the Wild, qui sort aussi sur Wii U le même jour, on se demande bien à quoi on va jouer sur Nintendo Switch lors des premières semaines suivant son achat. Admettons que vous n’êtes pas fan des aventures de Link, il faudra se contenter de 1-2-Switch, de I Am Setsuna ou encore de Super Bomberman R jusqu’au lancement de Mario Kart 8 Deluxe, calé au 28 avril. Le line-up est vraiment riquiqui mais Nintendo entend le justifier dans un long communiqué faisant le point sur les neuf mois de l’année fiscale écoulés. Alors, pourquoi aura-t-on très peu de jeux à se mettre sous la dent le 3 mars prochain ?

La disette

« Nous pensons qu’il est important d’organiser le line-up de manière à fournir des jeux tout au long de l’année sans qu’il n’y ait trop de creux. Cela encourage les joueurs à continuer à jouer à la console et contribue à maintenir le buzz et les ventes pour la Nintendo Switch.  » confie le constructeur. A priori, il doit estimer, probablement à juste titre, que The Legend of Zelda : Breath of the Wild se suffit à lui-même et a de quoi tenir les fans en haleine jusqu’aux futures productions.

D’abord avec Mario Kart 8 Deluxe et ARMS durant le premier semestre, ensuite avec Splatoon 2 cet été et potentiellement Super Mario Odyssey pour la fin d’année. Nintendo note aussi avoir «  reçu de plus en plus de demandes de plusieurs éditeurs souhaitant développer des jeux pour la console. » L’occasion de rappeler que plus de 100 projets sont actuellement en développement, contre 80 au moment de la présentation du 13 janvier.

En revanche, cela ne justifie pas l’absence d’un disque de démos dans le pack de base, une information confirmée par Takashi Mochizuki, journaliste du Wall Street Journal. Disque de démos qui aurait dû être 1-2-Switch au passage…

Partager sur les réseaux sociaux