Après le Paris Saint-Germain, c'est au tour de l'AS Monaco de faire son entrée dans le monde du sport électronique.

C’est une tendance qui touche toute l’Europe et qui tend à s’accélérer. Depuis un peu plus d’un an, des clubs de football professionnels de premier plan, comme Valence FC en Espagne, West Ham UFC en Angleterre mais aussi VfL Wolfsburg et Schalke 04 en Allemagne, investissent le terrain encore jeune du sport électronique (ou « eSport ») pour gagner aussi des matchs sur les pelouses virtuelles de FIFA et des autres jeux de foot qui peuvent être dignes d’intérêt, comme PES.

En France aussi, cette vague atteint les clubs. En Ligue 1, le Paris Saint-Germain est le premier club à avoir lancé une franchise eSport pour remporter les tournois sur FIFA. Pour imposer sa marque au plus haut niveau, le PSG a mis les moyens au service de son ambition en s’associant à Webedia — qui possède déjà Millenium, une très grosse structure française dédiée à l’eSport — et en recrutant trois champions, August Rosenmeier (« Agge ») , Bora Kim (« Yellowstar ») et Lucas Cuillerier (« DaXe »).

monaco

Le 26 octobre, c’est l’AS Monaco qui à son tour vient de basculer dans la mode de l’eSport. Le club du Rocher annonce avoir avoir signé un partenariat avec Epsilon eSports, une autre grosse écurie du sport électronique qui officie essentiellement sur des jeux de tir, comme Call of Duty : Black Ops III, Counter-Strike : Global Offensive, Gears of War et Tom Clancy’s Rainbow Six : Siege (Xbox). Elle est aussi active sur FIFA (évidemment) et Hearthstone, un jeu de cartes stratégique.

Pour ses débuts dans l’eSport, l’AS Monaco pourra s’appuyer sur le talent de Nathan Nayagom (« Sneaky »). Malgré son jeune âge, 20 ans, le Français originaire de Toulon aura la lourde mission de représenter l’AS Monaco « dans les plus grands tournois professionnels FIFA cette saison ». D’autres joueurs devraient arborer tôt ou tard les couleurs du club, mais les plans de l’équipe sont encore gardés secrets. Peut-être l’AS Monaco réussira-t-il à séduire SpencerEaling (« Gorilla ») ?

sneaky

Le Britannique de 19 ans est aujourd’hui considéré comme le meilleur joueur du monde sur FIFA. Également membre de l’écurie Epsilon eSports, il a été évoqué un temps comme une recrue potentielle pour le PSG mais les négociations ont échoué. D’autres clubs en Europe étaient aussi en lice. Ironie du sort, Nathan Nayagom sera amené à se retrouver face à Lucas Cuillerier, un ancien d’Epsilon eSports, qui a signé chez le PSG. L’affiche pourrait être belle.

Epsilon eSports présente Nathan Nayagom comme « un joueur talentueux qui a fait partie de la E-Football League [le championnat de France de football sur console, ndlr] la saison dernière. Il a réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires et a terminé dans le Top 4. Il s’agissait seulement  de sa deuxième année comme joueur professionnel et il a réussi par ailleurs à se placer dans le Top 3 à l’ESWC France ».

À lire sur Numerama : Le PSG lance une franchise eSport pour remporter les tournois FIFA

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés