Dans une interview pour Collider, l'acteur Adam Driver actuellement en promotion pour un film de Jim Jarmusch, se confie sur les qualités d'écritures de Rian Johnson et la tonalité du prochain épisode de Star Wars, qui selon lui, gagnerait en profondeur, à l'instar du mythique épisode V.

Adam Driver est un acteur heureux et professionnellement particulièrement chanceux. Après avoir incarné Kylo Ren dans Le Réveil de la Force, il est actuellement en tournée de promotion pour le dernier Jim Jarmusch, Paterson. Une œuvre saluée à Cannes, tout comme la performance de Driver dans celle-ci. De plus, être un des nouveaux grands méchants de la Guerre des Étoiles l’inscrit dans un projet de long terme, durant lequel il sera dirigé et accompagné par des géants. Le jeune acteur, a ainsi rencontré Collider pendant sa promotion pour Paterson, et Driver n’a pas pu s’empêcher, pour notre plaisir, d’évoquer le prochain épisode de Star Wars. Le huitième.

Adam Driver dans Paterson
Adam Driver dans Paterson

Ainsi, l’acteur qui incarne Kylo Ren a principalement évoqué les qualités de l’homme derrière le futur scénario, Rian Johnson. Une personne pour qui il semble avoir une grande admiration, et dont il prêche les qualités, parfois en taclant légèrement double J.  Abrams. Il explique que Johnson est plongé dans son travail sur l’épisode VIII depuis le tournage du Réveil de la Force et qu’il a pu de cette manière prendre la main avec naturel et maîtrise sur le travail laissé par Abrams.

Il ajoute, concernant son personnage : « L’écriture de Rian est très claire. J’ai appris de nombreuses choses sur mon personnage au travers de son écriture. Certaines choses dont on avait déjà parlé auparavant, et d’autres dont nous n’avions jamais discuté.  » Selon Driver, Rian Johnson est en train de réaliser un travail d’une grande maturité et d’une sophistication certaine pour reprendre le flambeau du septième épisode.

esb

Un travail qui pour l’acteur n’est pas sans rappeler la profondeur et l’intelligence qu’avait atteint le mythique épisode V après le premier film. Pas seulement dans l’obscurité souvent prêtée à L’Empire Contre-Attaque, mais aussi pour ses qualités d’écritures, d’ambiguïté et de subtilités dans ses personnages.

Driver parle ainsi de la comparaison avec ce qui est souvent considéré comme le meilleur Star Wars  : « C’est assez similaire à la manière qu’avait L’Empire Contre-Attaque de donner un autre ton à la saga. À propos de ce ton, les gens disent souvent « oh, c’est sombre » mais je ne crois que cela le soit nécessairement. C’est seulement un ton différent d’une manière qui je pense est intense et nécessaire mais également très compréhensible. [Rian Johnson] pense que notre public est prêt pour les nuances et l’ambiguïté. Il ne rend rien plus simple ou plus stupide : c’est vraiment plaisant à jouer.  »

De notre côté, sommes-nous prêts pour la nuance et l’ambiguité ? Évidemment, et cela depuis 1977. Et c’est également rassurant de voir un acteur du prochain épisode employer ces mots pour le prochain épisode. Le septième épisode pouvait, de ce côté-là, parfois pêcher par certaines facilités, ce qui était aussi totalement compréhensible pour réintroduire la franchise dans une nouvelle décennie. On attend la suite avec impatience.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés