Le fondateur de SpaceX et Tesla considère que l'installation d'un revenu de base est « nécessaire » pour accompagner les progrès de la robotique et de l'intelligence artificielle.

Elon Musk persiste et signe. Lors d’un déplacement à Dubaï pour participer au World Government Summit, l’entrepreneur américain à l’origine des sociétés Tesla, SpaceX et PayPal a réaffirmé son grand intérêt pour le revenu de base (ou revenu universel), jugeant un tel dispositif « nécessaire » face aux avancées régulières enregistrées dans la robotique et l’intelligence artificielle.

La montée en puissance de l’automatisation dans des secteurs économiques toujours plus nombreux fait « qu’ il y aura de moins en moins d’emplois qu’un robot n’arrivera pas à mieux maîtriser », a jugé le chef d’entreprise. Un constat qu’Elon Musk dit ne pas le faire de gaité de cœur, mais qu’il faut dès à présent prendre en compte de façon à ce que la société négocie correctement ce virage.

CC Michelle Andonian

« Je veux être clair : ce n’est pas quelque chose que je souhaite voir arriver mais c’est quelque chose dont je pense qu’elle surviendra probablement. Et si mon évaluation est correcte, et elle va vraisemblablement l’être, alors nous devons penser à ce que nous allons faire à ce sujet », a-t-il fait observer, dans une intervention reprise par Fast Company.

« La production de biens et de services sera très élevée. Avec l’automatisation, il y aura une abondance. Presque tout sera très bon marché. Je pense que nous allons finir par faire un revenu de base. Ça va être nécessaire », a-t-il insisté. En revanche, il s’est interrogé sur le sens que les gens donneront à leur vie s’ils n’ont plus l’obligation de travailler pour vivre de façon décente.

« Le défi beaucoup plus complexe est de savoir comment les gens vont donner un sens à leur vie. Beaucoup de personnes se réalisent à travers leur emploi. Donc, si vous n’avez pas besoin de votre travail, quel sens donnez-vous à votre existence ? Vous sentez-vous inutile ? C’est un problème beaucoup plus difficile à résoudre », a-t-il analysé. Mais peut-être cela sera-t-il l’occasion de retisser du lien social, à travers du bénévolat par exemple ?

euro-billet-argent
CC martaposemuckel

Le revenu de base est un enjeu pour lequel Elon Musk a déjà manifesté son intérêt. Début novembre, l’entrepreneur expliquait que l’automatisation croissante de l’économie obligera tôt ou tard le personnel politique à discuter du revenu universel parce que sinon la casse sociale sera bien trop grande, avec toujours plus de chômeurs ne pouvant pas rivaliser avec les robots.

En France, le revenu de base s’est invité dans la campagne présidentielle via la candidature de Benoît Hamon. Le candidat du parti socialiste propose en effet dans son programme un « revenu universel  d’existence ». De quoi réconcilier modernité et social ? En attendant, des voix s’élèvent pour expérimenter un tel dispositif, à l’image de ce qui est fait à l’étranger, comme en Finlande.

À lire sur Numerama : Expérimenter le revenu de base en France  : les trois options envisagées

Partager sur les réseaux sociaux