Selon l’agence Relaxnews, le groupe britannique Radiohead aurait décidé d’attaquer iTunes en justice pour avoir proposé des titres de leur EP « My Iron Lug » en téléchargement. Le groupe mené par Thom Yorke n’aurait jamais donné son autorisation à Apple, mais uniquement à la plateforme 7digital. Ca n’est pas la première fois qu’Apple est ainsi accusé de distribuer des morceaux sans l’autorisation des artistes. En août dernier, c’est Eminem et ses managers qui avaient attaqué iTunes pour le même problème.

Sans doute l’explication du côté d’Apple est-elle la même dans les deux affaires. A propos d’Eminem, Apple avait refusé de retirer les morceaux litigieux en indiquant qu’il avait reçu de la part d’Universal le droit d’exploiter l’ensemble du catalogue de la maison de disques, qui comprent les albums d’Eminem. Le chanteur avait alors répliqué que lui-même n’avait pas donné à Universal le droit de proposer ses chansons à la vente sur iTunes.

D’après nos constatations, iTunes Store ne propose pas la chanson My Iron Lung en téléchargement au moment où nous publions ces lignes.

Par ailleurs, le groupe Radiohead a laissé entendre qu’il communiquera sans doute les chiffres officiels de vente de leur album In Rainbows, mais pas avant la fin de l’année. D’après les premières fuites, l’album distribué exlusivement sur Internet par le groupe lui-même se serait vendu à 1,3 millions d’exemplaires la semaine de sa sortie, générant pour le groupe un chiffre d’affaires de plus de 4 millions d’euros. La stratégie évolue cependant, puisque le groupe vient de signer un accord avec l’indépendant XL Recordings pour distribuer physiquement l’album en dehors des Etats-Unis.

Le saviez-vous ?

L’album In Rainbows, sorti le 10 octobre (10/10), arrive 10 ans après l’album OK Computer. Radiohead a annoncé la date de sortie officielle seulement 10 jours avant. « In Rainbows » s’écrit en 10 lettres, et comprend 10 chansons, serait distribué à partir de 10 serveurs.
Cette omniprésence du chiffre 10 soulève de nombreuses théories, et pourrait en fait cacher une parfaite complémentarité de In Rainbows avec Ok Computer. En alternant les pistes des deux albums, voire en fusionnant le début et la fin de certains morceaux, les transitions se font parfaitement. Et ça n’est pas tout… Un vrai Da Vinci Code musical qui commence seulement à être percé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés