Les derniers chiffres de débits communiqués par Netflix montrent un bond spectaculaire de qualité de service chez Bouygues Telecom, alors que Free continue sa lente érosion en bas de classement.

Pour le quatrième mois consécutif, Netflix a publié les indices de vitesse relevés chez les abonnés à son service de vidéo à la demande en France. Confirmant la tendance déjà constatée le mois dernier, Bouygues Telecom réalise un bond spectaculaire et même difficilement explicable en s'approchant très près des débits de Numericable, malgré une forte dépendance à l'ADSL que ne connaît pas le câblo-opérateur.

Ainsi, les chiffres pour décembre 2014 montrent que Bouygues Telecom (déjà distingué par l'Arcep dans une étude par ailleurs contestée et contestable) délivre en moyenne 3,66 Mbps vers Netflix à ses abonnés, talonnant les 3,69 Mbps de Numericable. Hasard ou coïncidence, le débit s'est mis à grimper au moment où Netflix a signé avec le FAI un accord lui permettant d'être proposé directement depuis l'interface de la BBox.

En queue de classement, Free — qui est le seul des cinq gros opérateurs français à ne pas avoir signé un tel accord — confirme un débit désormais très inférieur à ses concurrents, avec 2,93 Mbps de moyenne, contre 3,11 Mbps pour SFR et 3,26 Mbps pour Orange.

Selon les données communiquées par Netflix, le prestataire recommande au moins 3 Mbps pour voir les vidéos en streaming en qualité standard (qualité DVD), ou 5 Mbps pour accéder à la qualité HD (720p ou plus), et 25 Mbps pour bénéficier de la Ultra HD (4K).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés