Est-ce juste un problème technique passager dû par exemple à des problèmes de congestion mal anticipée, ou sont-ce les premiers signes visibles du bras de fer que Free a décidé de livrer à Netflix, comme il l'avait tenté avec Google  ? Netflix a publié lundi les nouveaux chiffres de son indice de vitesse des fournisseurs d'accès à internet en France, qui montrent que Free est le seul des opérateurs à voir son débit moyen constaté diminuer pour la deuxième fois consécutive.

Déjà en bas du classement depuis les tous premiers chiffres publiés pour septembre 2014, Free commence à aggraver le retard sur ses concurrents directs qui ont tous vu leurs performances moyennes augmenter le mois dernier. Ainsi le FAI affiche selon Netflix un débit moyen de 2,94 Mbps au mois de novembre 2014, contre 3,09 et 3,11 Mbps pour SFR et Orange. Bouygues Telecom, qui a intégré Netflix sur sa box en novembre, est pour sa part l'opérateur qui affiche la plus forte progression avec désormais un débit moyen constaté à 3,4 Mbps, soit 460 Kbps de mieux que Free.

Numericable est comme d'habitude en tête des débits mesurés (3,6 Mbps) par le service de SVOD, ce qui est naturel au regard de sa technologie fibre ou câble, qui procure à l'entreprise un avantage comparatif immédiat. Mais ses résultats sont en légère baisse par rapport au mois d'octobre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés