Apple a bouclé le rachat d'une startup israélienne spécialisée dans la reconnaissance faciale. De quoi alimenter les rumeurs sur son arrivée dans le prochain iPhone.

Et si le prochain iPhone pouvait se déverrouiller grâce à la reconnaissance faciale ? Si cette hypothèse n’a évidemment pas été confirmée par Apple, ni même commentée, une rumeur persistante suggère que l’iPhone 8, dont la commercialisation surviendra cet automne, proposera une alternative à la reconnaissance des empreintes digitales, qui est disponible depuis l’iPhone 5s.

Or, il s’avère qu’il existe justement des indices clairs qui démontrent l’intérêt d’Apple pour cette technologie. Le dernier en date a été relayé par le Times of Israel : citant le site financier Calcalist, le magazine fait savoir que la firme de Cupertino a procédé à l’achat de Realface, une startup israélienne qui propose justement des outils de reconnaissance faciale pour authentifier les utilisateurs.

iPhone

Une technologie de ce type permettrait par exemple de déverrouiller un iPhone sans avoir besoin d’entrer le code PIN ou d’utiliser une autre méthode de déverrouillage, comme les empreintes digitales. Il suffirait de pointer la face avant du téléphone vers son visage pour que l’appareil photo puisse en capturer les spécificités et ainsi vous autoriser à accéder au contenu du téléphone.

Mais est-ce pertinent de faire de cette technologie un moyen d’authentification ? Celle-ci est une méthode controversée car à la différence d’un mot de passe qui est compromis et que l’on peut renouveler, il n’est pas possible de changer son visage s’il y a un problème. C’est la même chose d’ailleurs pour les empreintes digitales. En outre, il peut suffire d’une simple photo pour berner le système.

Apple iPhone

Ces problématiques, Realface ne les ignore certainement pas et a peut-être réfléchi à des solutions pour les résoudre ou en tout cas en limiter la portée. Selon The Times of Israel, la société, bien qu’assez jeune — elle a été fondée en 2014 — avait déjà réussi à lever 1 million de dollars et réalisé des ventes non seulement en Israël mais aussi aux USA, en Europe et même en Chine.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué mais il est estimé à 2 millions de dollars. Les dix salariés employés par Realface devraient demeurer en Israël.

Côté reconnaissance faciale, rappelons qu’Apple en a justement rajouté avec iOS 10. Il est possible d’effectuer des recherches dans ses photos pour retrouver par exemple toutes celles montrant des chats ou des bateaux. Et début 2016,  le groupe a aussi acheté Emotient, une firme qui cherche à mêler reconnaissance faciale et IA pour détecter les émotions.

Partager sur les réseaux sociaux