Deezer et Orange prolongent leur partenariat pour deux ans de plus. Les deux sociétés se sont rapprochées dès 2010, avec une participation du second dans le capital du premier.

Les relations sont visiblement au beau fixe entre Orange et Deezer. Suffisamment, en tout cas, pour que les deux partenaires acceptent de faire encore un bout de chemin ensemble pour les deux ans à venir. Malgré une lutte accrue dans le streaming avec l’entrée en lice de nouveaux challengers très puissants comme Apple, le géant des télécoms et le champion de l’écoute de musique à la demande ont confirmé lundi la poursuite de leur collaboration jusqu’en 2018.

Orange, dont la participation au capital de Deezer s’élève aux dernières nouvelles à 10 %, justifie le maintien de l’accord du fait du « succès  » des options incluses dans ses services, signe selon lui « qu’il y a une demande […] pour souscrire à des offres payantes de musique ». De ce constat, l’intégration de Deezer va se poursuivre dans l’écosystème de l’opérateur, comme la télévision. Celle-ci est connaît déjà une « forte croissance d’usage » grâce à un meilleur confort d’utilisation.

deezer

Le partenariat entre Orange et Deezer remonte à 2010. Malgré les interrogations qui se manifestaient déjà sur le modèle économique du streaming basé sur le freemium, avec un accès gratuit financé par la publicité et une formule payante chaque fois sans aucune annonce, le fournisseur d’accès à Internet n’avait pas reculé. Il était même déjà question d’une entrée au capital, entée qui sera confirmée par la suite mais qui n’aura jamais été vraiment très importante.

Aujourd’hui, c’est surtout un un groupe russo-américain, Access Industries, qui pèse sur le destin du groupe. Il détient en effet 50 % du capital du spécialiste du streaming. Un coup dur pour les tenants d’une scène numérique française puissante, mais c’est également l’illustration nette de l’internationalisation de Deezer : le groupe est aujourd’hui présent dans 180 pays, mais peine à être à l’initiative face à Apple Music et Spotify, qui sont peu à peu en train de constituer un duopole sur le marché du streaming.

Dans la bataille du streaming, la tendance actuelle est la création d’abonnements pour toute la famille. Avec un paiement mensuel unique d’environ 15 euros, un foyer a droit jusqu’à six accès pour une écoute illimitée, en simultanée tout en évitant de mélanger les recommandations musicales. Spotify et Apple Music le font, tout comme Deezer et Google Play Music.

À lire sur Numerama : Deezer, Spotify, Apple Music, ou Google Play Music  : notre comparatif

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés