Dans un communiqué de presse, Orange annonce un partenariat avec Deezer. Selon le FAI, les abonnés mobile et Internet pourront profiter du service premium de la plate-forme musicale. Pour le service de streaming, c'est l'assurance d'être soutenu par l'un des principaux FAI français, à l'heure où les ayants droit poussent Deezer à lever des fonds pour accéder à leur catalogue. Par ailleurs, Orange pourrait également rentrer dans le capital de Deezer.

C’est manifestement un tournant pour Deezer. La plate-forme musicale vient en effet d’annoncer l’établissement d’un partenariat avec Orange, afin de « faire bénéficier les clients Orange des premières offres mobile et Internet intégrant le service Deezer Premium« . Une annonce qui jette un voile sur l’avenir de WorMee, un service similaire à Deezer et proposé par le FAI.

Selon le communiqué de presse, « les deux groupes travaillent au rapprochement de leurs services de streaming musical Wormee et Deezer, qui pourrait se traduire par la prise de participation minoritaire d’Orange dans le capitale de Deezer« . Pour les abonnés au FAI, issus des offres mobiles ou ADSL, cela se traduira par un accès au service Deezer Premium.

« Deezer Premium est un service de streaming musical payant qui permet d’accéder en illimité à un catalogue de plus de sept millions de titres, tous genres confondus, sans publicité, avec un son en haute qualité, disponible en mobilité et sur une large gamme de terminaux » est-il indiqué.

L’offre Deezer Premium avait été lancée l’année dernière, au forfait mensuel de 9,99 euros. Malgré un modèle de financement relativement fragile, parfois critiqué, le service a finalement su séduire l’opérateur historique. Mais selon le communiqué, ces difficultés devraient rapidement être balayées grâce à la visibilité que pourra offrir Orange au service.

« Pour Deezer, il s’agit d’une formidable opportunité d’étendre au marché grand public le succès de ses offres premium qui ont un excellent taux de satisfaction auprès de ses utilisateurs » explique le communiqué, qui annonce un taux de satisfaction proche de 90 %. Et l’industrie musicale devrait également s’y retrouver, puisque « ce partenariat constitue un relais de croissance sans précédent pour l’ensemble » de ce secteur.

Mais ce rapprochement risque également de signer la fin prochaine de WorMee. Ce service avait été ouvert pour permettre à Orange d’avoir un pied dans le secteur du streaming musical. Malheureusement pour le FAI, le service n’a jamais véritablement percé face à des poids lourds comme Deezer ou Spotify.

Difficile néanmoins de savoir exactement quel sera l’avenir de WorMee. Peut-être que le service créé par Orange sera absorbé à travers ce nouveau partenariat, à moins que l’opérateur ne décide plutôt de le fermer purement et simplement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés