Plus de 1 000 km d’autonomie pour une batterie de 100 kWh. La réalité vient de dépasser la fiction pour le Vision EQXX. Les résultats de ce trajet, avec une consommation moyenne de 8,7 kWh/100 km et sans aucune recharge sont bluffants.

Le Vision EQXX est un véritable laboratoire de test pour Mercedes. Un aérodynamisme poussé au maximum, une résistance au roulement réduite, des technologies issues de la Formule 1. Il n’en fallait pas moins pour que Mercedes prouve que, côté efficience, la marque est à la pointe.

Si certains constructeurs communiquent régulièrement sur des records de distance, ceux-ci sont souvent réalisés dans des conditions idéales et à des vitesses réduites pour maximiser l’autonomie. Pour son trajet de 1 000 kilomètres entre les environs de Stuttgart et Cassis, via la Suisse et l’Italie, le Vision EQXX a lui emprunté l’autoroute à la vitesse réglementaire, avec une météo changeante et du relief.

La concurrence aurait fait le double de consommation

Si une consommation de 8,7 kWh/100 km ne parle pas à celles et ceux qui ne sont pas encore convertis à l’électrique, il faut comprendre que cette donnée est basse pour un trajet empruntant des autoroutes (et ce jusqu’à 140 km/h en Allemagne). Il pourrait être intéressant de faire le même trajet en Tesla pour assurer la comparaison, mais il est à parier que celle-ci aurait probablement fait le double, à plus de 16 kWh/100 km (en s’approchant de la norme WLTP).

mercedes_vision-eqxx2
Un modèle de Mercedes Vision EQXX sur la route. // Source : Mercedes France

Les modèles Tesla sont des références d’efficience, notamment sur autoroute, alors imaginer que le concept automobile de Mercedes peut réaliser un tel itinéraire avec une consommation inférieure à 10 kWh/100 km est bluffant. Si l’on devait donner une idée de ce que cela représente avec une voiture utilisant de l’essence, on serait à moins de 1 litre au 100 km.

Chose encore plus spectaculaire pour être notée, il restait encore 140 km d’autonomie à l’arrivée pour le Vision EQXX, sans avoir fait de recharge sur le trajet. Les équipes étaient loin de jouer avec le risque de la panne, tant redouté par les novices à l’électrique.

Mercedes a communiqué les données suivantes sur le trajet effectué :

DébutSindelfingen, 5 avril 2022, 7 heures.
ArrivéeCassis, 5 avril 2022, 19 h 02.
ItinéraireSindelfingen, tunnel du Saint-Gothard, Milan, Cassis
Distance en voiture1 008 kilomètres
Temps total de déplacement/mouvement12 heures et 2 minutes/11 heures et 32 minutes
Vitesse moyenne87,4 km/h
Vitesse maximale sur autoroute140 km/h
Consommation moyenne8,7 kWh par 100 km
Niveau de charge de la batterie à l’arrivée (SoC)environ 15 %.
Portée restante à l’arrivéeenviron 140 km
mercedes_vision-eqxx
Le véhicule a des lignes très travaillées pour assurer un aérodynamisme aussi poussé que possible sur la Mercedes Vision EQXX. // Source : Mercedes France

L’aérodynamisme est la clé de l’efficience

Ce Vision EQXX affiche un coefficient de pénétration dans l’air (Cx) très faible avec une valeur de 0,17. Pour comparaison, la Mercedes EQS annonce un Cx de 0,20 et une Tesla Model 3 de 0,23. Sa forme aérodynamique reprend le dessin d’une goutte d’eau. Ce design atypique, très typé supercar, participe aux bons résultats du concept.

Son poids de seulement de 1 755 kg, alors que la voiture embarque une importante batterie d’environ 100 kWh, participe aussi à économiser de l’énergie lorsque le relief montagneux de la Suisse s’accentue. Son fond plat directement inspiré par la F1, favorisant les flux d’air et le refroidissement, y contribue aussi.

mercedes_vision-eqxx3
Vue arrière de la Mercedes Vision EQXX. // Source : Mercedes France

Le modèle dispose d’énormément d’éléments de style, qui mis bout à bout, participent à ces autonomies attractives. Les pneumatiques, spécifiquement développés pour ce modèle, ont eux aussi permis de réduire la consommation du modèle sur son périple. Même les panneaux solaires ajoutés sur le modèle apportent un petit plus, surtout quand le soleil italien est venu croiser la route de ce trajet en Vision EQXX.

Avec ce concept, Mercedes nous rappelle sans effort que les SUV, tant chéris par le grand public, ne sont vraiment pas adaptés pour offrir des solutions efficientes sur nos routes. Même si certains SUV offrent quand même de bonnes surprises en termes de performances sur le sujet pour leur gabarit. Ils restent en retrait de ce que peuvent apporter d’autres formes de carrosserie.