Tesla a réalisé un trimestre record avec plus de 240 000 véhicules livrés en trois mois. Son chiffre d'affaire a bondi de 57 % comparé à l'année précédente. Une réussite avant tout liée à la manière dont le constructeur a su gérer la pénurie de semi-conducteurs qui paralyse le secteur auto.

En pleine crise du secteur auto, Tesla affiche une santé de fer. Le constructeur de voitures électriques a présenté ses derniers résultats le 20 octobre et ceux-ci sont excellents. Les revenus de la société d’Elon Musk ont bondi de 57 % au troisième trimestre comparé à l’année précédente. Le chiffre d’affaires s’établit ainsi pour cette période à 13,8 milliards de dollars.

« Le troisième trimestre 2021 a été une période de tous les records. Nous avons réalisé notre meilleur bénéfice, notre meilleur résultat d’exploitation et notre meilleur résultat brut  », précise la société dans le document présentant ses résultats.

Le nouvel intérieur de la Model S // Source : Tesla

Tesla a réécrit le software de ses voitures

Tandis que les ventes de sociétés comme General Motors, Stellantis, Honda ou Nissan ont baissé, celles de Tesla ont bondi de 20 % : la société a livré plus de 240 000 voitures en trois mois. La marge opérationnelle de Tesla a également augmenté au-delà des prévisions des analystes en s’établissant à 14,6 %.

Si le constructeur auto créé par Elon Musk réalise de telles performances, c’est lié, entre autres, à la manière habile dont il a réagi à la pénurie de semi-conducteurs qui paralyse le secteur. A l’été 2021, Tesla s’est employé à réécrire la partie logicielle de ses voitures, afin de pouvoir les faire fonctionner avec d’autres puces que celles initialement prévues. Une réaction astucieuse : à la même période, des constructeurs comme Daimler et BMW étaient contraints de mettre en pause certaines de leurs lignes d’assemblage, faute d’avoir un approvisionnement en processeurs suffisant.

Succès du nouveau Model S

D’autres facteurs ont permis à Tesla de réaliser ces excellents résultats. Le fait d’exporter des modèles plus abordables construits en Chine vers l’Europe a aidé la société a augmenter sa marge brute (+30 %). La hausse de la production et le pic des ventes du nouveau Model S a également contribué au succès enregistré pendant ce troisième trimestre 2021.

Même si elle l’a pour le moment plutôt bien gérée, Tesla ne cache pas que la pénurie de semi-conducteurs reste une préoccupation majeure pour elle. Le fait est que les puces sont des composants stratégiques dans les véhicules de la société d’Elon Musk : elles contrôlent tout, y compris des éléments tels que les airbags ou les ceintures de sécurité de la voiture.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo