Audi a dévoilé le deuxième de ses trois concepts 100 % électriques très audacieux. Après la Batmobile, voici le « jet privé pour la route ».

Il y a quelques jours, Audi a présenté un concept étrange : une voiture 100 % électrique capable de modifier sa longueur pour s’adapter à différents modes de conduite. Et, visiblement, le constructeur allemand déborde d’idées. Dans un communiqué publié le 2 septembre 2021, il présente un autre prototype ambitieux : le grandsphere concept, qui est carrément décrit comme un «  jet privé pour la route  ».

Le grandsphere concept ne va pas aussi loin que le précédent projet, qui faisait penser à une Batmobile avec sa forme capable de changer. Ici, la ligne directrice se porte sur ce qu’il est possible d’offrir dans l’habitacle, à partir du moment où il n’y a plus besoin d’assurer la conduite. On a déjà vu des concepts similaires par le passé. Mais Audi veut montrer à quoi pourrait ressembler un voyage routier de demain quand on a les moyens de s’offrir un trajet luxueux.

Audi grandsphere concept // Source : Audi

La première classe sur quatre roues

Audi s’est inspiré des voyages en première classe disponibles dans les avions pour améliorer le confort à bord. Cette philosophie a poussé les ingénieurs à penser le projet autrement, d’abord en se focalisant sur l’intérieur. En pratique, cela donne une longue berline dotée de portes antagonistes s’ouvrant sur deux sièges réglables (à l’avant) et une banquette (à l’arrière). Le dossier peut être incliné jusqu’à 60 degrés pour offrir une position de repos parfaite quand la voiture s’occupe de tout.

« Des sorties d’air filtré et régulé en température, voire parfumé si vous le souhaitez, ainsi que des haut-parleurs inaudibles pour les autres passagers, permettant ainsi de créer une zone sonore privée, sont intégrés dans cet espace  », indique Audi, qui a doté le grandsphere concept d’une palanquée de technologies plus ou moins pertinentes. L’objectif est d’offrir un vrai parcours personnalisé, de l’entrée dans le véhicule jusqu’à la destination finale. On pourra bien évidemment s’occuper grâce à diverses options de divertissement.

Audi grandsphere concept // Source : Audi

Du côté du groupe propulseur, le grandsphere concept s’appuie sur certains éléments de la e-tron GT — déjà commercialisée –, notamment en ce qui concerne la charge rapide (moins de 25 minutes pour passer de 5 à 80 %). Grâce à la batterie de 120 kWh, l’autonomie est promise à 750 kilomètres. Équipée d’une transmission intégrale, la voiture peut engloutir le 0 à 100 km/h en un peu plus de 4 secondes. On peut la conduire manuellement, ou s’en remettre à la conduite autonome de niveau 4 (qui permet le lâcher-prise).

Audi grandsphere concept // Source : Audi

Bien sûr, ce grandsphere concept n’est qu’un immense laboratoire dans lequel Audi peut s’autoriser de tout mettre afin d’attirer l’attention. Aujourd’hui, nul ne peut affirmer si ce véhicule fantasmé deviendra une réalité à long terme. Certaines technologies seront forcément utilisées (on pense aux moyens de s’occuper à bord), contrairement à des artifices plus inutiles (ce côté lounge démesuré).

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo