Très impliqué dans la mobilité 100 % électrique, Harley-Davidson a annoncé le lancement de ses vélos à assistance électrique (VAE) en Europe, sous la marque dédiée Serial 1.

Les mordus de la marque Harley-Davidson risquent d’être surpris la prochaine fois qu’ils se rendront dans une concession. Comme l’annonce le constructeur dans un communiqué publié le 3 août, il s’apprête à lancer une gamme de vélos électriques sous la marque Serial 1 (ils ont d’abord été commercialisés aux États-Unis). Et on ne les trouvera que dans son réseau de vente, aux côtés des motos thermiques — et aussi électriques.

S’il peut paraître étonnant de voir la société se lancer sur ce segment prisé, ces vélos s’inscrivent finalement dans la stratégie actuelle de l’entreprise. Au grand dam de celles et ceux qui aiment les gros moteurs bruyants, Harley-Davidson a décidé de rajeunir son audience et de miser significativement sur la mobilité électrique. Aujourd’hui, elle dispose aussi d’une marque dédiée aux motos 100 % électriques : LiveWire.

Vélo électrique Harley-Davidson // Source : Harley-Davidson

Harley-Davidson lance des vélos 100 % électriques à partir de 3 499 €

Harley-Davidson vise le haut de gamme avec ses vélos Serial 1, à assistance électrique. On compte trois références, avec un prix d’entrée à 3 499 €. Ils ont un point commun : un moteur Brose S Mag capable d’offrir un couple de 90 nm. C’est plus que les 65 nm offerts par le Moustache X-Road 3 — un modèle qu’on recommande dans notre guide des meilleurs VAE. Ce moteur pourra vous assister jusqu’à 25 km/h, tel que l’autorise la régulation européenne. Comme le précise Electrek dans un article publié le 5 août, les vélos de Harley-Davidson peuvent en réalité atteindre 32 km/h ou 45 km/h (ce qui en ferait des cyclomoteurs sans vitesse bridée).

L’entrée de gamme — le Mosh/Cty — est équipé d’une batterie de 529 Wh (168 kilomètres), contre 706 Wh (185 kilomètres) pour la référence la plus chère — Rush/Cty à 4 699 €. À noter que la batterie est amovible et intégrée sur la partie inférieure du cadre, pour baisser le centre de gravité et améliorer le comportement routier. Le Rush/Cty est également disponible avec un cadre ouvert, à 4 599 €. Le Mosh/Cty, plus abordable, ne bénéficie pas non plus d’une boîte automatique pour le passage des vitesses.

Vélo électrique Harley-Davidson // Source : Harley-Davidson

Autre petite particularité des modèles les plus onéreux, ils disposent d’une…boîte à gants. Elle s’intègre à un design particulièrement réussi, tout en sobriété. On est loin des grosses motos iconiques.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo