Le groupe Jaguar Land Rover a annoncé un nouveau plan de transition vers la mobilité électrique. La révolution concerne surtout Jaguar, qui va devenir une marque 100 % électrique à partir de 2025.

En 2018, Jaguar surprenait tout le monde en lançant l’I-Pace, un SUV 100 % électrique aux prestations musclées. On prêtait alors à la marque une vraie ambition sur le segment de la mobilité électrique, où les constructeurs allemands tâtonnaient encore à l’époque. Hélas, l’I-Pace est toujours la seule voiture 100 % électrique du catalogue. Toutefois, les choses devraient bientôt s’accélérer : dans un communiqué publié le 15 février, le groupe Jaguar Land Rover a annoncé que Jaguar deviendra une marque 100 % électrique dès 2025.

« D’ici à 2025, Jaguar aura accompli une transformation complète. Ce sera alors une marque de luxe 100 % électrique dotée d’un nouveau portefeuille de modèles d’une beauté et d’un design spectaculaires à l’avant-garde des technologies de nouvelle génération  », indique le constructeur. Land Rover, de son côté, continuera de s’épanouir dans la motorisation thermique, mais proposera six modèles 100 % électriques dans les cinq prochaines années — le premier en 2024.

Jaguar électrique // Source : Jaguar

La fin du thermique pour Jaguar

L’ambition de Jaguar est louable : l’abandon des moteurs thermiques, s’il fera grincer les dents des puristes, est un excellent moyen de devenir une entreprise zéro carbone — un objectif fixé à 2039 par le groupe. Néanmoins, il paraît difficilement réalisable en l’état. Il sous-entend que Jaguar a un peu moins de cinq ans pour se bâtir un catalogue cohérent et suffisamment varié pour plaire à sa clientèle. Il y a des raisons d’être pessimiste face à cette échéance, à commencer par le constat suivant : le SUV I-Pace doit se sentir bien seul dans les concessions de l’entreprise anglaise. En 2017, Jaguar Land Rover annonçait pourtant : « Nous allons introduire un éventail de produits électriques pour nos véhicules, ce qui vaut pour le 100 % électrique, l’hybride plug-in et l’hybride. »

Depuis le lancement de sa toute première voiture 100 % électrique, que nous avions beaucoup appréciée, Jaguar n’a pas transformé l’essai. En novembre 2019, on a déploré l’annulation de la Type-E électrique, une renaissance qui aurait associé héritage du passé et mobilité du futur. En juillet de la même année, Jaguar officialisait une version électrique pour la berline de luxe XJ — un modèle phare. Voilà ce qu’en dit le constructeur aujourd’hui : «  Au moment où Jaguar cherche à réaliser son potentiel unique, le modèle qui devait remplacer la Jaguar XJ ne fera pas partie du nouveau portefeuille  » (traduction française du communiqué par Jaguar).  

Jaguar devra aussi trouver des arguments pour rivaliser avec Tesla. La multinationale américaine gagne de plus en plus de légitimité au fil des ans et propose des voitures 100 % électriques aux performances vertigineuses, devenues des points de référence pour les nouveautés. Né en 1922, Jaguar pourra se ranger derrière son immense prestige et les 2,5 milliards de livres sterling (2,87 milliards d’euros) investis par an pour répondre aux nouveaux objectifs. En parallèle, il se lancera dans le développement d’une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo